badelaire


Recherches associées à badelaire: amschaspand, baudelaire

BADELAIRE

(ba-de-lê-r') s. m.
Terme de blason signifiant une épée courte, large et recourbée.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Cavelier tira un grand panart ou badelaire [DU CANGE, badelare.]
    Et lors il sacha un bazelaire et en fery si grand cop.... [DU CANGE, ib.]
  • XVe s.
    Si les convint couper plançons de bois à leurs espées et leurs badelaires pour leurs chevaux lier [FROISS., I, I, 38]
    Le connestable contre les coups se couvroit de son bras et croisoit de son badelaire en soi defendant vaillamment [ID., III, IV, 28]
    Un petit coustel portatif, apelé baudelaire [DU CANGE, badelare.]
  • XVIe s.
    Affiloient cimeterres, brancs d'acier, badelaires [RAB., Prol. du livre III]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. badelare, badarellus.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BADELAIRE. Ajoutez : - REM. Badelaire est le même que baudelaire (voy. ce mot au Dictionnaire).