badinage

badinage

n.m.
Litt. Action de badiner ; propos badin, attitude badine ; plaisanterie.

badinage

(badinaʒ)
nom masculin
plaisanterie légère un badinage amoureux

BADINAGE

(ba-di-na-j') s. m.
Action de badiner. Un innocent badinage.
Le badinage de son humeur [HAMILT., Gramm. 15]
C'est une chose bien sérieuse que de mourir ; ce n'est point alors le badinage qui sied bien, mais la constance [LA BRUY., 16]
Croyez-vous qu'ébloui de vos vaines paroles J'ignore qu'en effet tous vos discours frivoles Ne sont qu'un badinage... [BOILEAU, Sat. X]
Vouloir accorder tout le luxe et tout le badinage du monde avec la dévotion, cela n'est pas sans exemple, mais c'est l'aveuglement le plus déplorable [BOURD., Pensées, t. I, p. 459]
Faire Dieu le sujet d'un badinage affreux [BOILEAU, Art p. II]
Ton badin, manières badines, style badin. Il y a un badinage agréable dans les écrits de cet auteur.
Imitez de Marot l'élégant badinage [BOILEAU, Art p. I]
Quand il n'était question que de plaisirs, on eût dit qu'il n'avait étudié toute sa vie que l'art si difficile, quoique frivole, des agréments et du badinage [FONTEN., Argenson.]
Locution proverbiale, mais qui a vieilli : être instruit en badinage, c'est-à-dire être fait à tout ce qu'on veut, être instruit de toute l'intrigue, être accoutumé à tout ce qu'on désire.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Je sçay bien que les poures Egyptiens d'Herodote sont fort moquez quant à leur religion, et ne nie pas que ce ne soit à bon droict ; car on y voit de grans badinages [H. EST., Apolog. pour Hérod. Disc. prélim. VI]

ÉTYMOLOGIE

  • Badiner.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BADINAGE. Ajoutez :
    Chasse au badinage, celle qui consiste à attirer les canards sauvages à l'aide d'un chien que l'on fait courir sur le bord de l'eau.
    La chasse au badinage n'est pas une fable, comme le croient bien des chasseurs ; si vous en doutez, faites-en l'expérience : promenez-vous le long d'une mare assez large où s'ébattent des canards domestiques ; et, quel que soit votre chien, vous les verrez suivre tous ses mouvements [CARTERON, Premières chasses, Papillons et oiseaux, p. 96, Hetzel, 1866]

badinage

BADINAGE. n. m. Action de badiner. C'est un pur badinage. Tout cela n'est que badinage. Un innocent badinage. Il tourne tout en badinage. Il se prête volontiers, il ne se prête pas au badinage.

Fig. et fam., Ce n'est pour lui qu'un badinage, Ce travail lui coûte peu de peine.

badinage

Badinage, Badinerie, Nugae.

Synonymes et Contraires

badinage

nom masculin badinage
Action de badiner.
jeu, plaisanterie -littéraire: badinerie, marivaudage.
Traductions

badinage

Jux, Scherz, Spaß

badinage

בדחנות (נ), בדיחות (נ), התבדחות (נ), הִתְבַּדְּחוּת

badinage

broma

badinage

ŝerco

badinage

broma, burla, chanza

badinage

tréfa, viccel

badinage

scherzo

badinage

iocatio, ioculatio, iocus

badinage

spøk

badinage

glumă

badinage

fars, narri, puts, skämt, skoj, upptåg, vits

badinage

alay, azizlik

badinage

badinage

badinage

[badinaʒ] nmbanter