badiner

(Mot repris de badinerai)

badiner

v.i.
Prendre les choses légèrement ; agir par jeu : Je voulais badiner plaisanter
v.t. ind.
(Surtout en tournure négative) Prendre à la légère ; plaisanter avec, sur : « On ne badine pas avec l'amour », pièce d'Alfred de Musset. Ne cherchez pas à badiner sur la sécurité ici.

badiner

(badine)
verbe intransitif
plaisanter avec légèreté On ne badine pas avec la sécurité.

badiner


Participe passé: badiné
Gérondif: badinant

Indicatif présent
je badine
tu badines
il/elle badine
nous badinons
vous badinez
ils/elles badinent
Passé simple
je badinai
tu badinas
il/elle badina
nous badinâmes
vous badinâtes
ils/elles badinèrent
Imparfait
je badinais
tu badinais
il/elle badinait
nous badinions
vous badiniez
ils/elles badinaient
Futur
je badinerai
tu badineras
il/elle badinera
nous badinerons
vous badinerez
ils/elles badineront
Conditionnel présent
je badinerais
tu badinerais
il/elle badinerait
nous badinerions
vous badineriez
ils/elles badineraient
Subjonctif imparfait
je badinasse
tu badinasses
il/elle badinât
nous badinassions
vous badinassiez
ils/elles badinassent
Subjonctif présent
je badine
tu badines
il/elle badine
nous badinions
vous badiniez
ils/elles badinent
Impératif
badine (tu)
badinons (nous)
badinez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais badiné
tu avais badiné
il/elle avait badiné
nous avions badiné
vous aviez badiné
ils/elles avaient badiné
Futur antérieur
j'aurai badiné
tu auras badiné
il/elle aura badiné
nous aurons badiné
vous aurez badiné
ils/elles auront badiné
Passé composé
j'ai badiné
tu as badiné
il/elle a badiné
nous avons badiné
vous avez badiné
ils/elles ont badiné
Conditionnel passé
j'aurais badiné
tu aurais badiné
il/elle aurait badiné
nous aurions badiné
vous auriez badiné
ils/elles auraient badiné
Passé antérieur
j'eus badiné
tu eus badiné
il/elle eut badiné
nous eûmes badiné
vous eûtes badiné
ils/elles eurent badiné
Subjonctif passé
j'aie badiné
tu aies badiné
il/elle ait badiné
nous ayons badiné
vous ayez badiné
ils/elles aient badiné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse badiné
tu eusses badiné
il/elle eût badiné
nous eussions badiné
vous eussiez badiné
ils/elles eussent badiné

BADINER

(ba-di-né) v. n.
Faire le badin, plaisanter.
Avec ses compagnons tout le jour badiner, Sauter, courir, se promener [LA FONT., Fab. VIII, 16]
Je rapporte ceci pour une leçon qui doit apprendre à ne jamais badiner avec les armes [SAINT-SIMON, I, 189]
Le disciple de Zénon a sans cesse la lance en arrêt contre la volupté ; celui d'Épicure vit sous la même tente et badine avec elle [DIDER., Essai s. Claude, liv. II]
Des choses que vous dites en badinant [SÉV., 111]
Il badine sur la belle pièce que j'ai faite [ID., 562]
J'ai eu tort de badiner sur M. d'Oldenbourg [ID., 435]
La maladie de nos jours est de vouloir badiner de tout [VAUVENARGUES, Sur les anc. et les mod.]
Mais du vent qui s'élève un souffle inaperçu Badine avec ma voile et l'enfle à mon insu [LAMART., Ép. à Delav.]
La véritable grandeur s'abandonne quelquefois.... elle rit, joue et badine, mais avec dignité [LA BRUY., 2]
Familièrement. C'est un homme qui ne badine pas, il est grave, susceptible, sévère. Fig. En parlant des ajustements. Cette dentelle badine. Laissez badiner ce voile. En termes de manége, ce cheval badine avec son mors, il joue avec son frein.
Avoir le ton badin, le style badin. Cet auteur badine agréablement dans ses écrits.
Ce n'est pas quelquefois qu'une muse un peu fine Sur un mot en passant ne joue et ne badine [BOILEAU, Art poét. II]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

ÉTYMOLOGIE

  • Badin.

badiner

BADINER. v. intr. Agir, parler ou écrire d'une manière enjouée. Ce n'est là que badiner. C'est un homme qui badine, qui aime à badiner. Voyez-vous pas qu'il badine? Vous badinez, ce que vous dites n'est pas croyable. C'est assez badiner. Il badine agréablement dans ses lettres, dans la conversation.

Fam., Il ne badine pas, se dit de Quelqu'un qui est habituellement grave ou sévère; et aussi de Quelqu'un qui est susceptible, ombrageux. On dit dans le même sens C'est un homme avec lequel il n'y a pas à badiner.

En termes de Manège, Ce cheval badine avec son mors, Il joue avec son frein.

Il se dit figurément des Parures légères, des ornements ajustés de manière à voltiger, à s'agiter au moindre vent. Cette dentelle ne doit pas être si tendue, il faut qu'elle badine un peu.

badiner

Badiner, Ineptire.

badiner


BADINER, v. n. BADINERIE, s. f. [3e é fer. au 1er, e muet au 2d. dont la 4e est long.] Faire le badin. "Il ne fait que badiner, il aime à badiner. — Il se dit de l' esprit et en bone part.
   Ce n'est pas qu'une Mûse un peu fine,
   Sur un mot en passant ne joue et ne badine.        Boil.
"Il badine agréablement dans ses lettres, dans ses discours. = Au figuré et en morale, il se prend en mauvaise part. "La force du discours, l'obligea à baisser les yeux; car on ne badine pas avec sa conscience. Mariv.
   BADINER, se dit figurément aussi, mais familièrement, des petits ornemens qu'on atache et qui ont quelque petit mouvement agréable. "Il faut que cela badine un peu.
   BADINERîE, bagatelle, chôse frivole. "Ce qui n'est qu'une badinerîe pour un séculier, est un scandale dans un Éclésiastique.

Synonymes et Contraires

badiner

verbe badiner
Prendre à la légère.
Traductions

badiner

jest, joke, banter

badiner

השתובב (התפעל), התבדח (התפעל), צחק (פ'), הִתְבַּדֵּחַ

badiner

bromejar, fotre’s, riure’s

badiner

spøge

badiner

ŝerci

badiner

bromear, chancearse

badiner

laskea leikkiä

badiner

scherzare

badiner

iocare

badiner

żatrować

badiner

glumi

badiner

skämta, skoja

badiner

[badine] vi → to jest
badiner avec qch → to trifle with sth, to treat sth lightly
ne pas badiner avec qch → not to trifle with sth, not to treat sth lightly