bai, baie

BAI, BAIE

(bè, bê) adj.
D'un rouge brun, en parlant des chevaux.
Je fis trois charges sur mon excellent courtaut bai brun [SAINT-SIMON, 12, 139]
Variétés : bai fauve, bai clair, bai cerise, bai foncé, bai châtain, bai marron, bai brun. Quand on nomme ces variétés, on les emploie, par ellipse, en adjectif invariable : des chevaux bai clair, bai foncé. On emploie aussi le nom de ces variétés, comme substantif masculin : le bai clair.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Li quens Ernaus broiche le destrier bai [, Raoul de Camb. 124]
  • XIIIe s.
    [Ils] Orent Berte montée sur un palefroy bai [, Berte, VII]
  • XVIe s.
    Les uns la figurent [la licorne] noire, les autres de bay obscur [PARÉ, Licorne, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. bai ; espagn. bayo ; ital. baio ; bas-lat. baius, bagus, bagius, baiardus (d'où le nom du célèbre Bayard, cheval de Renaud, fils d'Aimon), du latin badius.