baile

BAILE

(bê-l') s. m.
Titre qu'on donnait autrefois à l'ambassadeur de Venise auprès de la Porte.
Le baile de Venise s'est longtemps défendu dans sa maison [VOLT., Lett. à Cath. 52]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Henri le balz de l'empire [VILLEHARD., p. 161, dans RAYNOUARD]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. baile ; espagn. bayle ; portug. bailio ; ital. bailo ; anc. franç. bail ; du bas-lat. bailus, du latin bajulus, porteur, qui, ayant l'accent sur ba, a donné régulièrement baile (voy. BAILLER pour saisir la série des sens).

baile

BAILE. s. m. Titre qu'on donnait autrefois à l'ambassadeur de Venise près la Porte.