baille

BAILLE

(ba-ll', ll mouillées) s. f.
Terme de marine. Baquet qui sert à divers usages sur les vaisseaux.

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. baglia ; du bas-bret. bal (l mouillée), balek (l mouillée), baquet ; et aussi danois, balje ; suéd. boelja, baquet ; anglais, pail.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BAILLE. - ÉTYM. Ajoutez : Les paysans de l'Angoumois disent un baille.

BAILLE2

(ba-ll', ll mouillées) s. f.
Nom donné, dans le nord de la France, aux perches dont on entoure les pâturages.

BAILLE3

(ba-ll', ll mouillées) s. m.
Nom qu'on donne dans la Provence au chef des bergers qui conduisent leurs troupeaux sur les montagnes ; c'est une autre forme de bayle (voy. ce mot au Supplément).
Je suis Lombard le baille des troupeaux transhumants qui sont là-haut sur les montagnes pastorales [E. BERTHET, la Directrice des postes, ch. X]

baille

BAILLE. n. f. T. de Marine. Demi-futaille à un seul fond, en forme de baquet, qui sert à divers usages. Baille des lignes de sonde, des huniers.