baillette

BAILLETTE

(ba-llè-t', ll mouillées) s. f.
Terre donnée par un noble à un serf, à un vilain.
Ces baillettes, qui furent d'abord données aux meilleurs habitants des villes, s'étendirent aux meilleurs de la campagne [SAINT-SIMON, 371, 165]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Si mandasme faire assavoir la dite baillette ou accense, si comme il appert par teneur de mandement [DU CANGE, bailleta.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bailler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BAILLETTE. Ajoutez :
    La transaction elle-même qui donnait la baillette.
    ... dans diverses baillettes ou transactions plus anciennes,... et même en remontant à la baillette du 10 octobre 1468, qui est l'acte primordial et originaire dont se prévalent les usagers... [, Enquêtes sur les incendies des forêts, p. 207, Dépos. Flinoy, directeur du Phénix, à Bordeaux, 1873]