balantine

BALANTINE

(ba-lan-ti-n') s. f.
Petit sac que les merveilleuses du Directoire portaient suspendu à la ceinture et ballant sur leurs genoux, comme la sabretache des hussards flotte sur leur mollet. Il est question de la balantine dans le Spectateur du Nord, 2e trimestre de 1799, cité par les frères GONCOURT, Société française pendant la Révolution.
Les balantines battaient sur les genoux des merveilleuses ; les oreilles de chien battaient sur la joue des incroyables, et sur leur culotte battaient les breloques de leurs montres [CH. BLANC, l'Art dans la parure, Journ. offic. 28 oct. 1872, p. 6711, 3e col.]