balayure


Recherches associées à balayure: cabale, saki

BALAYURE

(ba-lè-iu-r') s. f.
Les ordures amassées avec le balai. Balayures de mer, plantes, débris que la mer jette sur ses bords.
Fig.
Cet homme [saint Paul] méprisé de la foule, rejeté comme les balayures du monde [CHATEAUB., Itin. I, 143]
Ô âme pécheresse, qu'as-tu mérité sinon d'être la balayure du monde ? [FÉN., XVIII, 114]

PROVERBE

    Il y a des balayures à chaque porte, c'est-à-dire chaque famille a ses misères.

REMARQUE

  • L'Académie ne donne balayures qu'au pluriel ; mais l'exemple de Fénelon prouve qu'on peut très bien l'employer au singulier.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les balieures de la maison, cossats, troncs de choux, et autres reliefs du jardin [O. DE SERRES, 21]

ÉTYMOLOGIE

  • Balayer ; Berry, baliure.

balayure

BALAYURE. n. f. Ce qu'on amasse avec le balai. Il s'emploie surtout au pluriel.

Balayures de mer, Les plantes marines et les menus débris que la mer jette sur ses bords.