balbutiement

balbutiement

[ balbysimɑ̃] n.m.
1. Action de balbutier ; paroles indistinctes : Les balbutiements d'un bébé
2. (Surtout au pl.) Débuts tâtonnants ; premiers essais : Les balbutiements de la thérapie génique.

balbutiement

(balbysimɑ̃)
nom masculin
1. paroles prononcées de façon indistincte les balbutiements d'un bébé
2. figuré le tout début de qqch les balbutiements de l'aviation à la fin du 19e siècle

BALBUTIEMENT

(bal-bu-sî-man) s. m.
Vice de prononciation de celui qui balbutie.
Tout en me promenant je faisais ma prière qui ne consistait pas en un vain balbutiement de lèvres [J. J. ROUSS., Conf. VI]
Il n'est point un ivrogne à balbutiement et à hoquets [VOLT., Lettr. d'Argental, 4 juin 1770]

balbutiement

BALBUTIEMENT. (TIE se prononce CIE.) n. m. Action de balbutier. Le balbutiement est habituel ou accidentel. Corriger le balbutiement.

balbutiement


BALBUTIEMENT, s. m. BALBUTIER, v. n. [L'e est muet dans le 1er: il n'est là que pour faire prononcer balbuciman, et non pas balbutiman; balbucié tout bref.] Balbutier, c'est prononcer imparfaitement; balbutiement, est l'action de balbutier. = Figurément, c'est parler sur quelque sujet confusément et sans conoissance. "Il a voulu parler sur cette afaire; il n'a fait que balbutier. — On l'emploie aussi activement: "Il a balbutié son compliment, son rôle.

Traductions

balbutiement

עילגות (נ)

balbutiement

splutter, stammer

balbutiement

[balbysimɑ̃]
nm (= paroles) → stammering no pl balbutiements
nmpl (fig) (= débuts) → first faltering steps
en être encore à ses balbutiements → to be taking its first faltering steps, to be still in its early stages