balcon

balcon

n.m. [ it. balcone, estrade ]
1. Plate-forme en saillie sur la façade d'un bâtiment, entourée d'une balustrade et qui communique avec l'intérieur.
2. Chacune des galeries au-dessus de l'orchestre, dans les salles de spectacle.

BALCON

(bal-kon) s. m.
Construction en saillie sur la façade d'un bâtiment à l'un des étages, et communiquant avec les appartements.
Et du haut d'un balcon, pour calmer la tempête, Sur ses nouveaux sujets faisons voler sa tête [CORN., Nicom. V, 5]
D'un balcon chez mon frère J'ai vu.... que ne peut-on, madame, vous le taire ? [ID., Othon, V, 8]
Ouvrage de serrurerie servant d'appui aux personnes qui regardent par une fenêtre.
Dans un théâtre, petite galerie placée à droite et à gauche de la scène.
Terme de marine. Galerie ouverte ou découverte qu'on faisait à l'arrière de certains vaisseaux pour l'ornement ou la commodité ; dit aussi jardin.
Sa Majesté n'estime pas qu'il fût bien nécessaire de faire abattre les balcons et la sculpture des vaisseaux de ladite escadre [, Dépêche de SEIGNELAY, 1681, dans JAL]
Terme de fondeur. Métal qui se trouve à l'extrémité des pièces coulées, au point de réunion des moules.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. balcon ; portug. balcão ; ital. balcone. Ces mots proviennent d'un radical qui se trouve dans l'italien balco, palco, échafaud ; bas-lat. balcus ; picard, bauque, poutre, de l'ancien haut-allem. balcho, palcho, poutre. Mot récent en français ; Mercure françois, t. IX, année 1623, en marge et pour expliquer balcon : C'est une sorte de fenestre qui s'advance au dehors en forme de saillie.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BALCON. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
    Vous mettrez sur les entablements et niveau des terrasses (au droict des fenestres qui seront au dessous) des petits balcons, ainsi qu'on les appelle en Italie, qui sont petites saillies qui se projectent hors des murs en terrasses accompagnées de baleustres et appuis, avec tel ornement que l'on veult [PH. DE L'ORME, Architect. VIII, 20]

balcon

BALCON. n. m. T. d'Architecture. Construction en saillie sur la façade d'un bâtiment, entourée d'une balustrade et soutenue ordinairement par des colonnes ou des consoles. Grand balcon. Prendre l'air sur un balcon.

Il se dit, par extension, de la Galerie qui, dans une salle de spectacle, est construite en avant des premières loges, d'une avant-scène à l'autre. Un fauteuil de balcon.

balcon


BALCON, s. m. Espèce de petite terrasse en saillie, attachée à un bâtiment, environée d'une balustrade, et sur laquelle on va prendre l'air. Acad. Saillie qui est sur le devant d'une maison, environée d'une balustrade. Rich. Port. — On apelle aussi balcon, la grille de fer qu' on met à une fenêtre, à la place de l'apui en pierre, quoiqu'il n'y ait aucune saillie.

Traductions

balcon

Balkon, Altanbalcony, dress circlebalkon, galerij [schouwburg], voorgevel [boezem]מִרְפֶּסֶת, גזוזטרה (נ), יציע (ז), מרפסת (נ), יָצִיעַ, גְּזוּזְטְרָהبلكونة, شُرْفَةbalkon, altanbalkonobalcón, principalbalkonsvaliraltan, balkong, jamførbalcão, sacada, varandabalkongμπαλκόνιbalcone, terrazzinobalkonparvekebalkonバルコニー발코니balkonбалкон, бельэтажระเบียงbalkonban công阳台балкон (balkɔ̃)
nom masculin
1. petite terrasse d'un appartement sortir sur le balcon
2. théâtre au théâtre, places en hauteur prendre des places au balcon

balcon

[balkɔ̃] nm
(en façade)balcony
(THÉÂTRE)dress circle
bal costumé nmfancy-dress ball