bande

1. bande

n.f. [ frq. binda, lien ]
1. Morceau d'étoffe, de papier, etc., plus long que large, servant à lier, serrer, couvrir, protéger, orner qqch : Mettre une bande autour du genou d'un blessé bandage
2. Ruban servant de support d'enregistrement des sons, des images : Des bandes magnétiques.
3. Ce qui s'étend en longueur et se distingue d'un ensemble en entourant, bordant, délimitant qqch : Bande de terre, de terrain. Un tissu d'ameublement à bandes roses à larges rayures, à raies
4. Dans les télécommunications, ensemble des fréquences comprises entre deux limites : La bande FM.
5. Rebord élastique qui entoure le tapis d'un billard.
6. Dispositif d'assemblage de cartouches qui sert à alimenter les armes automatiques.
Bande d'arrêt d'urgence,
sur une autoroute, voie aménagée le long de chacune des chaussées pour permettre aux véhicules de stationner en cas de panne et aux véhicules de secours de progresser rapidement même en cas d'embouteillage.
Bande de roulement,
partie d'un pneumatique en contact avec le sol.
Bande dessinée,
série de dessins qui racontent une histoire et où les paroles, les bruits sont inscrits dans des bulles (abrév. B.D.).
Bande originale ou B.O.,
édition, en disque ou en cassette, de la musique originale d'un film.
Bande sonore,
partie de la pellicule cinématographique où est enregistré le son bande-son
Par la bande,
Fam. indirectement : J'ai appris son retour par la bande.

2. bande

n.f. [ anc. prov. banda, troupe ]
Groupe de personnes réunies par affinités ou pour faire qqch ensemble : Des bandes armées gang groupe clan
Bande amérindienne ou indienne,
au Canada, subdivision, légalement reconnue, d'une nation amérindienne ou indienne.
Bande de (+ n.),
Fam. injure adressée à un groupe : Bande de crétins !
Bande organisée,
groupe de personnes agissant de manière concertée pour préparer et commettre une infraction : Arrestation de dix personnes pour escroquerie en bande organisée.
Faire bande à part,
Fam. ne pas vouloir se mélanger à un groupe, se tenir à l'écart.

3. bande

n.f. [ anc. prov. banda, côté ]
Inclinaison que prend un navire sur un bord sous l'effet du vent ou du poids d'une cargaison mal répartie : Bateau qui donne de la bande.

BANDE1

(ban-d') s. f.
Sorte de lien plat et large. En chirurgie, longue lanière de toile ou de coton qui est employée dans divers pansements. Les chefs, le plein d'une bande. Bande se dit du fer battu en long qui sert à lier ou à renforcer quelque chose. Mettre des bandes à une roue. Bande d'une selle, se dit de deux pièces de fer plates, clouées aux arçons pour la tenir en état.
Morceau d'étoffe, de cuir, de papier, etc. long et étroit. Une bande de taffetas, de drap, de papier. Mettre un journal, un livre sous bande. Fig. Une bande de terre. Une bande de gazon.
Des trois bandes ou régions qui divisaient devant nous la plaine d'Athènes, nous traversâmes les deux premières [CHATEAUB., Itin. 169]
L'azur du ciel, traversé par des bandes verdâtres, sembla se décomposer dans une lumière louche [ID., Mart. II, 239]
Terme d'astronomie. Bandes de Jupiter, de Saturne, bandes obscures qui traversent le disque de ces planètes.
Chaque côté intérieur du billard. Les bandes de ce billard sont trop dures. Au jeu de trictrac, chacun des bords de la table.
Terme de marine. Bande du nord, bande du sud, le côté du nord, le côté du sud, par rapport à la ligne.
Bande de l'est, bande de l'ouest, le côté de l'est de l'ouest Les vents étaient à la bande de l'est [VILLETTE, Relat. du combat de la Hougue, dans JAL]
Donner la bande, être à la bande, se dit d'un bâtiment qui penche d'un côté. Bande de ris, bande de toile appliquée sur une des faces d'une voile pour la fortifier aux points où doivent être percés les trous dans lesquels passent les garcettes des ris.
En architecture, bande se dit de plusieurs membres unis qui représentent en effet des bandes ou lisières.
Terme de pêche. Espèce d'ailes que l'on ajoute à certains filets.
Terme de métier. Dalles de liais ou de marbre débitées en tranches étroites pour servir d'encadrement aux carrelages. Bandes de trémie, barres de fer placées en avant du foyer des cheminées. Les longs côtés d'une glace qui, pendant qu'on la coulait, touchaient aux tringles. Dans l'imprimerie, pièces de fer attachées aux deux langues du milieu du berceau de la presse, sur lesquelles roule le train. Morceau de pâte long et mince qui sert à bander certaines pâtisseries. Bande de cervelas, six cervelas attachés l'un au bout de l'autre.
Terme de blason. Pièce honorable d'écu qui représente le baudrier du cavalier et prend d'ordinaire depuis le haut de l'angle droit de l'écu jusqu'à l'angle gauche du bas de l'écu. Porter d'argent à la bande de sable. Les chevaliers de la bande ou de l'écharpe, ordre de chevalerie institué vers l'an 1330 par Alphonse XI, roi de Castille, et destiné aux gentilshommes cadets de famille. Ces chevaliers portaient un ruban de soie rouge de l'épaule gauche jusqu'au-dessous du bras droit.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Au front dessus [l'escu] ot [eut] trois bandes d'or mer [pur] [, Ronc. p. 50]
  • XIIIe s.
    Quant li rois Englois entendi que il venroient l'ourmiel [ormeau] copper, si fist fierer le tronc desous de bendes de fier tout entour [, Chr. de Rains, p. 63]
    Que nus ne puisse couvrir de bandes, es fouriaux d'espées, chose que par les quatre mestres puisse estre dite fausse par leur seremens.... [, Liv. des mét. 367]
    Que me revolent [veulent de nouveau] ces gallendes, Ces coiffes à dorées bendes ? [, la Rose, 9312]
    Sa baniere estoit bandée, et une des bandes estoit les armes l'empereur qui l'avoit fait chevalier [JOINV., 221]
  • XVe s.
    Le roi d'Angleterre mettoit sus une grande armée de gens d'armes, et l'avoiton vu sur la mer, des bandes de Normandie et Bretagne [FROISS., I, I, 265]
  • XVIe s.
    Elles nourrissoient leurs enfans, sans les emmailloter, ny lier de bandes, ny de langes [AMYOT, Lyc. 33]
    L'armée chrestienne [flotte] se met en ordre de bataille : Ulusalis l'aiant contemplée fait à l'autre bande, et tourne vers la Barbarie [D'AUB., Hist. II, 83]
    Le peuple eschauffé prend les armes et s'encourt à qui le premier rempliroit six navires moiens qui estoient à la rade, et se mettent à la bouline, et courans bande sur bande viennent aux canonades [ID., ib. II, 393]
    Telle ligature ou bande se fait quelquefois avec un chef, ou avec plusieurs [PARÉ, VII, 5]
    Les parties sont le corps de la bande et les chefs [ID., XII, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, baine ; namurois, bainde ; rouchi, béne ; picard, benne ; provenç. et ital. benda ; espagn. venda ; de l'anc. haut allem. binda ; allem. mod. binden, lier ; sanscr. bandh, lier. Comparez le gaélique bann, une bande, un lien.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. BANDE. Ajoutez :
    Nom donné par quelques-uns au comma, papillon de jour, papilio comma, plus exactement hesperia comma.

BANDE2

(ban-d') s. f.
Troupe, compagnie. Des bandes armées couraient la campagne. La bande des conjurés. Toute cette bande de débauchés qu'il traîne à sa suite. Bande de voleurs. Des bandes de chiens. Bandes de loups, d'oiseaux, de poissons. Ils vinrent par bandes.
C'est toi que veut pour chef leur généreuse bande [CORN., Cid, III, 6]
Il faut donner un chef à votre illustre bande [ID., Héracl. II, 6]
Des trois anciens cantons les bandes héroïques Forment ce triple corps tout hérissé de piques [MASSON, Helvét. III]
Minutolo s'y rend seul de sa bande [LA FONT., Rich.]
Fig. Faire bande à part, se séparer de ceux avec lesquels on était en société.
Les marquis de la plus haute bande [de la plus haute volée] [MOL., Rem. au roi]
Vieux en ce sens. La grande bande des vingt-quatre violons du roi, se disait des violons de la chambre du roi. Les bandes françaises, les bandes espagnoles, l'ancienne infanterie française, espagnole. Les vieilles bandes espagnoles vaincues à Rocroy par Condé. Bandes noires, compagnies d'infanterie avec des enseignes noires, au XVIe siècle. La bande noire, association de spéculateurs qui achètent les grandes propriétés pour les morceler, les vieux monuments pour les démolir et en revendre les matériaux. Dans quelques colonies, sur une exploitation, la bande, le groupe des travailleurs.

REMARQUE

  • 1. Voltaire, à propos des vers de Corneille cités plus haut, prétend que bande ne se dit que de voleurs. Cette remarque n'est pas juste ; bande se dit de toute espèce de troupe ; et il n'y a rien qui empêche de dire, sans aucune espèce de signification dénigrante : les bandes insurgées qui coupaient les communications de l'ennemi, rendirent les plus grands services à la cause nationale.
  • 2. Autrefois, comme on voit ci-dessus, bande s'appliquait à une troupe de musiciens ; il est resté avec ce sens en anglais, où band signifie la musique d'un régiment.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Escharceté est à noble interdite ; Tout gentil cueur tient au large sa bende [A. CHART., Brev. des nobles.]
    Le roy d'Angleterre et toute sa bande [armée] [COMM., IV, 11]
  • XVIe s.
    Hannibal avoit faict espandre du feu par tout son ost, et distribuer de l'huyle par les bandes [MONT., I, 261]
    Que dans ces assemblées il y aye un chef de bande à les regler [ID., II, 19]
    Le gouverneur des enfans les departoit par bandes, et puis donnoit la superintendance à celuy des garsons qui luy sembloit le plus sage [AMYOT, Lyc. 36]
    Il meit une bande d'artillerie pour battre l'encoigneure du costé de Mondevis [M. DU BELL., 466]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. banda ; bas-lat. bandum, drapeau et aussi bande ; de l'allemand Band, bande à lier, de là drapeau, et finalement, la troupe qui suit le drapeau.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. BANDE. Ajoutez :
  • Bande noire s'est dit, pendant la période révolutionnaire, du parti contre-révolutionnaire, des robins, des prêtres.
    Quelques-uns de ces cavaliers.... s'avisèrent de boire à la santé de messire Condé et autres chefs de la bande noire [LE P. DUCHÊNE, 263e lettre, p. 2]

BANDE3

(ban-d') s. f.
Quantité dont un ressort est bandé.

ÉTYMOLOGIE

  • Bander.

bande

BANDE. n. f. Sorte de lien plat et large pour envelopper ou serrer quelque chose. Bande de toile. La bande d'une plaie. La bande d'une saignée. Sa bande s'est défaite. Bande de papier. Bande de cuivre. Mettre une bande de fer à une roue.

Mettre sous bande un livre, un journal, etc. L'entourer d'une bande de papier ou de deux bandes qui se croisent. Envoyer des brochures, des journaux sous bande par la poste.

Il se dit quelquefois d'un Morceau d'étoffe, de cuir, etc., qui a plus de longueur que de largeur, quelle qu'en soit la destination. Une bande de taffetas, de velours. Couper une étoffe par bandes. Bande de tapisserie. Bande de broderie. La toge prétexte était bordée d'une bande de pourpre.

Mettre une bande sur l'affiche du théâtre, La couvrir d'une bande de papier pour faire savoir qu'on ne joue pas.

Il se dit, en termes d'Architecture, de différents Membres plats et unis qui ont peu de hauteur et de saillie sur une grande longueur. Le fût des colonnes est quelquefois orné de bandes. On dit plus souvent PLATE-BANDE.

Il signifie, en termes de Blason, une des Pièces de l'écu, laquelle va de l'angle dextre du chef à l'angle senestre de la pointe. Il portait de gueules à la bande d'or. C'est l'opposé de BARRE.

Il se dit, en termes d'Anatomie, de Certaines parties allongées, étroites et peu épaisses. Bande médullaire. Bande ligamenteuse, charnue, etc.

Il se dit, par extension, de Certaines autres choses plus longues que larges. Une bande de terre sépare nos deux propriétés. Une bande de gazon. Des bandes lumineuses s'étendaient à l'horizon.

Il se dit aussi, en parlant d'un billard, des Côtés intérieurs qui sont rembourrés. Les quatre bandes d'un billard. Les grandes bandes et les petites bandes. Il faut toucher la bande. Cette bande fait sauter la bille. Cette bande ne rend pas, n'est pas juste.

En termes d'Astronomie, Bandes de Jupiter, Bandes obscures ou inégalement lumineuses qui traversent le disque de Jupiter et qui sont toutes parallèles entre elles et à l'équateur de cette planète.

En termes de Marine, Bande du Nord, bande du Sud, Le côté du Nord, le côté du Sud, par rapport à la ligne. Donner la bande, de la bande, se dit d'un Bâtiment qui incline, qui penche d'un côté. Donner la demi-bande à un bâtiment, le mettre à la bande, Faire qu'il incline sur le côté, de manière qu'on puisse visiter une partie de sa carène, la nettoyer, etc.

bande

BANDE. n. f. Troupe, compagnie. Bande joyeuse. Une bande de musiciens. Une bande de maraudeurs. Une bande de factieux. Une bande de voleurs, de brigands. Il était le chef de la bande. C'est lui qui mène la bande, Ces oiseaux vont par bandes, tous d'une bande. Une bande d'étourneaux.

Les bandes françaises, les bandes espagnoles, L'ancienne infanterie française, espagnole. Les vieilles bandes espagnoles furent vaincues à Rocroy par le grand Condé.

Il signifie aussi Parti, ligue. Il est d'une autre bande. Tous les gens de sa bande. Il est de la bande. Dans ce sens on ne l'emploie guère que par dénigrement.

Bande noire, Association de spéculateurs qui achètent les grandes propriétés pour les morceler, les vieux monuments pour les démolir et en revendre les matériaux.

Faire bande à part, Se séparer de ceux avec lesquels on était en société.

bande

Bande, f. penac. Aucuns escrivent Bende, mais est prononcé par a obscur, selon la regle de la voyele e, quand elle est en mesme syllabe avec la consone n, horsmis és tierces personnes plurieles des verbes, et signifie proprement une piece de quelque estoffe que ce soit, longue et estroitte, Fascia. Selon ce on dit, Une robe bandée de velours, satin, taffetas, toile d'or ou d'argent. Et en fait d'armoiries, une Bande est celle qui estant plus large que n'est le baston, ne la cotice, descend par travers de la teste au fonds de l'escu. Et en cas d'embattage de roües, Bande est la piece de fer de la largeur du dos de la roüe, laquelle est cloüée à clouds de bande sur le dos de ladite roüe. Et entre Chirurgiens, Bande est le drappeau taillé long et estroit, dont ils bandent les medicaments par eux appliquez aux blessez et malades, dont les diminutifs sont Bandeau et Bandelette. Et parce qu'anciennement, comme fait-on encores, les Ensegnes des gents de guerre, estoient faites de plusieurs telles bandes de diverses couleurs, cousues ensemble, dont paradventure sont venus les mots de Bandiere et Banderole (si mieux on n'aime que l'un et l'autre descendent de Ban) on appelle Bande en fait militaire, la compagnie de soldats assemblée et marchant sous une telle bandiere, dont vient par composition le verbe desbander, et cette maniere de parler, à la desbandée, comme quand on dit, Ils se sont desbandez, et marchent à la desbandée, c. sans suivre leur Ensegne. Et par translation on appelle Bande, quelque compagnie que ce soit d'hommes ou de femmes, ou d'eux deux ensemble, quand ils vont en trouppe, comme, Voila belle bande, et, Ils sont belle bande, c. belle compagnie. Et par mesme figure dit-on quelques-uns s'estre bandez contre un tel, c. conjurez, qui ont promis ensemble une ligue et faction au prejudice d'un tel, Coniurati, parce que comme l'homme de guerre se venant mettre sous une Bandiere et Ensegne, fait serment de n'abandonner sa Bande, marcher et combattre à outrance en icelle: ainsi ceux qui se bandent (c'est à dire, qui se mettent de compagnie, comme s'ils devoient marcher sous une Ensegne) contre aucun, se font le serment l'un à l'autre de ne s'abandonner, ce que le mot Latin Coniurati importe.

La bande joyeuse, Thiasus hilaritatis, Thiasotae hilarium.

Qui sont de la bande joyeuse, Synthiasotae hilaritatis. B.

Bande d'hommes, Grex hominum, Caterua, atque conuentus.

Bande et compagnie tres-courtoise des poursuivans, Officiosissima natio candidatorum.

¶ Bande de gens de guerre, Copia et Copiae.

Petite bande de gens de guerre, Copiola.

Une bande de gens de pied, Peditatus, Caterua.

Une bande de gens à pied des plus gentils compagnons qui fussent en tout l'ost des Romains, qui estoient gardez pour les derniers mets, si les deux premieres bandes estoient deffaites ou repoussées, Triarij, triariorum.

Bande de gens-d'armes, Turma.

Une bande de dix hommes, Decuria.

Une bande de gens de guerre contenant 1250. hommes, Cohors.

Une ancienne bande de gens de guerre des plus robustes, comme de l'aage de trente à trente cinq ans, Principia, plurale.

La bande de quelque Capitaine, ou toute une armée, Manus.

Les bandes des legions, Legionariae cohortes.

Les cinq bandes des hommes d'armes Romains assistans pour conseil aux magistrats Romains cognoissans des causes criminelles, Decuriae.

Qui est d'une mesme bande, Turmalis.

De sa bande, Ex suo numero.

Ceux de la bande, Gregales tui.

Qui est de la bande ou compagnie, Manipularis.

Qui estoient de la premiere bande, Classici.

Qui estoit de la seconde bande apres Crassus, Qui erat M. Crassi quasi secundarius.

Couché au rolle de la bande, Centuriatus.

Une armée sur la mer, partie en deux bandes, Bipartito classis distributa.

Distribuer en cinq bandes, In quinque classes distribuere.

Enroller aux bandes, In numeros referre.

Il n'est pas encore enrollé aux bandes, Neque adhuc nomen eius in numeros relatum est.

Distribuer par bandes, Centuriare.

Desployer ses bandes, et mettre en ordonnance, Explicare agmen dicuntur imperatores.

Se diviser et faire bande à part, Secedere, Secessionem facere.

¶ Par bandes, Castellatim, Cateruatim, Manipulatim, Turmatim.

Par petites bandes, Cuneatim.

Mettre par bandes et enroller des serfs, Seruorum vicatim tota vrbe celebrare descriptionem.

Mis par bandes, AEquati numero.

Ordonner par bandes, Distribuere in numeros.

Apres qu'ils estoient assemblez et ordonnez par bandes, Vbi ad decuriatum aut centuriatum conuenissent.

Diviser et rediger par bandes, Decuriare.

¶ Une bande et ligue, Factio.

¶ Une bande ou ruben de teste, Vitta.

Une bande ou bandelette, comme celle dequoy on lie les petis enfans, Fascia.

Bandes de fer crochues par le bout, Hami ferrei.

Bande qu'on met autour d'un habillement, Limbus.

bande


BANDE, s. f. Lien plat et large pour enveloper et serrer quelque chôse. Bande de toile, de fer, de cuivre; bande d'une saignée, d'une plaie. = Ornement plus long que large qu'on joint à des meubles; bande de velours; un lit par bandes, etc.
   BANDE. Troupe, Compagnie. Voyez Troupe. — Ce mot se disait autrefois pour signifier des Troupes de Gens de guerre: "Les Bandes Espagnoles. "Déjà les Bandes Grecques avoient joint le grôs de son armée, dit Vaugelas, dans son Quinte-Curce. Il n'est plus en usage en ce sens-là. On dira bien: la Cavalerie se sépara en deux bandes. Mais c'est autre chôse. L. T. = Parti ou ligue. "Il est d'une autre bande. — Faire bande à part; se séparer d' une compagnie; n'être pas des afaires, ou des divertissemens comuns.
   BANDE, côté. Terme de marine. "Ce vaisseau est à la bande; sur le côté, pour le radouber.

Synonymes et Contraires

bande

nom féminin bande
1.  Groupe de gens ayant des affinités.
2.  Groupe d'animaux.
Traductions

bande

Streifen, Binde, Rotte, Band, Ar, Bande, Horde, Troß, Banderole, Patronengurt, Schar, Streifband, Trupp, Warenbahn, Bahn, Fatsche, Rudelband, strip, gang, tape, bevy, binding, collection, group, heap, herd, ray, set, stripe, bandage, belt, flock, crewstrook, band, bende, groep, reep, stel, streep, troep, drift, hoop, kudde, schare, school, set, strip, wapenbalk, windsel, zwerm, baan, club, gang, slagzij, lint, tapeאסופה (נ), גדוד (ז), חבורה (נ), סרט (ז), עדה (נ), פס (ז), קבוצה (נ), רצועה (נ), תחבושת (נ), פַּס, סֶרֶט, חֲבוּרָה, רְצוּעָה, קְבוּצָהbanda, cuadrilla, pandilla, venda, cinta, tirabenda, striscia, banda, branco, brigata, falda, frotta, masnada, schiera, schieramento, torma, cassetta, fasciaλωρίδα, μπάντα, ομάδα, ιμάντας, μαγνητική ταινίαbando, súcia, faixa, fita magnéticaгурьба, лента, пленка, полоскаرِبَاط, شَرِيط, شَرِيطَةpáska, proužekbånd, strimmelnauha, suikaletraka, vrpcaストリップ, テープ, 帯状のひも긴 조각, 띠, 테이프bånd, remse, teipstriptiz, taśma, wstążkaband, remsaเทป, แถบ, สายคาดbant, şeritdải băng, dây, mảnh带子, , 磁带 (bɑ̃d)
nom féminin
1. groupe de personnes bande d'amis
2. morceau long et étroit de tissu, de papier ou de terrain découper une bande de papier

bande

[bɑ̃d] nf
[tissu] → strip
(MÉDECINE)bandage
(= motif, dessin) → stripe
(CINÉMA)film
(INFORMATIQUE)tape
(RADIO)band
(= groupe) → group
une bande de copains → a group of friends
une bande de voyous → a gang of louts
faire bande à part → to keep to o.s.
Elle fait toujours bande à part → She always keeps to herself.
(péjoratif) une bande de → a bunch of
C'est une bande d'idiots! → They're a bunch of idiots!
(autres locutions) par la bande → in a roundabout way
donner de la bande → to list