baptistère

baptistère

[ batistɛr] n.m.
Bâtiment annexe à une cathédrale ou chapelle d'une église destinés à l'administration du baptême.

BAPTISTÈRE

(ba-ti-stê-r') s. m.
Petit édifice bâti près des cathédrales pour administrer le baptême. Chapelle où sont les fonts baptismaux, dans une église.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    [Ils] Menent paiens entresqu'au baptisterie [, Ch. de Rol. CCXVIII]
  • XIIe s.
    Del ciel enveiad, si rechust e prist à sun oes sainte Eglise ; si la levad de funz e de baptisterie [, Rois, 207]
  • XVIe s.
    Le duc de Sommercet estant venu pour le baptistere [baptême] à Paris, fut detroussé [D'AUB., Hist. II, 43]

ÉTYMOLOGIE

  • Baptisterium ; terme dérivé du verbe grec signifiant baptiser (voy. ce mot). Baptisterie, dans l'ancien français, malgré l'orthographe, n'est que de trois syllabes, comme le vers le montre ; cet i qui se trouve dans plusieurs autres circonstances, ou était un signe étymologique, ou indiquait une certaine prononciation de la voyelle qui précédait.

baptistère

BAPTISTÈRE. n. m. Petit édifice bâti auprès des cathédrales, pour y administrer le baptême, et qui renfermait un ou plusieurs autels. Le baptistère de Constantin est auprès de Saint-Jean de Latran.

Il se dit aussi de la Chapelle où sont les fonts baptismaux dans une église.

Traductions

baptistère

baptistery

baptistère

doopkapel

baptistère

baptejo

baptistère

baptisterium

baptistère

batistério