barbé

barbe

BARBE. n. f. Poil du menton et des joues. Barbe noire, blonde, rousse, grise, blanche. Porter la barbe longue. Laisser croître sa barbe. Faire la barbe à quelqu'un. Se faire la barbe. Faire sa barbe. Couper sa barbe. Raser sa barbe. La barbe lui vient. Ce jeune homme n'a point encore de barbe. Il n'a pas un poil de barbe. Se teindre la barbe. Se mettre une fausse barbe pour se déguiser. Un plat à barbe.

Fig. et fam., Une jeune barbe, Un jeune homme. Une barbe grise, une vieille barbe, Un vieillard.

Fig. et fam., Il a la barbe trop jeune. Il n'a pas de barbe au menton, se dit d'un Jeune homme quand il veut faire des choses qui demandent plus de maturité, plus d'expérience qu'il n'en peut avoir à son âge.

Fig. et fam., Faire quelque chose à la barbe de quelqu'un, Faire quelque chose en sa présence et comme en dépit de lui.

Prov. et fig., Rire dans sa barbe, Éprouver une satisfaction maligne qu'on cherche à dissimuler.

Il se dit aussi, en termes de Zoologie, des Longs poils que certains animaux ont sous la mâchoire inférieure ou de chaque côté du museau. La barbe d'une chèvre, d'un bouc, d'un singe. Barbe de chat. Barbe de coq, Les deux petits morceaux de chair pendant sous le bec des coqs. Barbes de poisson, Les cartilages qui servent de nageoires au turbot, à la barbue et à quelques autres espèces de poissons plats. Barbes de baleine, Les crins qui garnissent l'extrémité des fanons de la baleine. Barbes de plumes, Les petits filets qui garnissent latéralement le tuyau des plumes.

En termes de Botanique, Barbes d'épi, Les arêtes ou filets longs et minces qui hérissent les épis de certaines plantes graminées, telles que l'orge. Voyez ARÊTE. Barbe-de-capucin, Chicorée sauvage, étiolée qu'on mange en salade. Barbe-de-moine. Plante parasite à tiges rougeâtres fort déliées et dépourvues de feuilles. Les botanistes la nomment CUSCUTE. Barbe-de- Jupiter, Nom donné à un arbuste de la famille des Térébinthacées dont les graines se développent en forme de houppes argentées et soyeuses. Barbe-de-bouc, Nom vulgaire du salsifis sauvage. Barbe-de-chèvre, Espèce de spirée qui tire son nom de la manière dont ses petites fleurs blanches sont disposées à l'extrémité des tiges. Barbe-de-renard, Espèce d'astragale épineux d'où découle la gomme adragante.

BARBES, au pluriel, se dit des Bandes de toile ou de dentelle qui pendent à certaines coiffures de femme. Les barbes d'un bonnet.

Il se dit aussi, en termes d'Arts, de ces Petites inégalités qui restent à certains ouvrages de métal et qu'on enlève avec un outil tranchant, avec le brunissoir, ou autrement.

Il désigne aussi les Moisissures qui se produisent sur les confitures, le gibier, les fruits, le fromage, etc.

barbe

BARBE. n. m. Cheval de cette partie de la côte d'Afrique qu'on appelle la Barbarie. Il a acheté deux beaux barbes. Les barbes ont beaucoup de vitesse.

Il est aussi adjectif des deux genres. Un cheval, une jument barbe.

barbe

Barbe, f. penacut. Est proprement le poil qui croist aux joües, levres et menton, soit à l'homme, soit à la femme, quand par grande virilité elle est ainsi velue, Barba, dont ledit mot est prins, car le poil qui croist en la teste et autres parties du corps, n'est comprins ne appelé de ce nom, ains poil, Pilum. Selon ce Clodio second Roy de France, Payen, fut surnommé non barbu, ores qu'il fust fort velu par tout son corps (comme recite Nicole Gilles en sa Chronique,) ains chevelu sans plus. Et l'Empereur Barberousse, eut tel sur-nom à cause du teint de sa barbe, ores qu'il ne laissast d'estre pelu és autres endroits de sa personne. La barbe est marque de respect et dignité en l'homme. Et partant et les Philosophes, et les Rois l'ont portée et nourrie de tout temps. Et les adoptions ou affiliations estoient anciennement celebrées et faites par attouchement de la barbe du pere adoptant. Nicole Gilles en la vie de Clovis, Alaric Roy des Wisigots feit feintement alliance au Roy Clovis, et par l'attouchement de sa barbe, selon la coutume ancienne, l'adopta son fils, et l'institua son heritier, par ce qu'il n'avoit nul enfant. Aussi en temps de dueil public, on la mettoit bas au temps jadis, comme recite Suetone, In Caligula. Dont les Portugais en temps de dueil par mort, font l'opposite, car ils la laissent croistre sans culture, l'an de dueil durant.

La barbe qui commence à venir, Barbe follete, Lanugo, Prima barba, Incipiens barba.

Qui n'a point encore de barbe, Imberbis, Inuestis.

Barbe de chevre, Aruncus.

La barbe d'un coq, Palea.

Barbe fort longue, Promissa barba, vel immissa, Longa.

Commencer à avoir barbe et devenir homme, Pubescere.

¶ Faire à Dieu barbe de foarre, Praua religione Deum solicitare.

Barber, est faire la barbe, Tondere, Radere, Abradere, Demere barbam. Vnde Barbier, Tonsor, et esbarber, oster la barbe. Esbarbé, Impubes.

Ils faisoient la barbe et les cheveux à leur pere, Tondebant barbam et capillum patris.

Mettre en barbe à aucun, voyez Teste, en la locution, Mettre en teste. Opponere. Liu. lib. 23.

¶ Une herbe appelée barbe de bouc, Come, Tragopogon, Hirci barba.

¶ Barbes, Maladie et pustules qui viennent és langues des chevaux, Ranae, ranarum.

barbe


BARBE, s. f. 1°. Poil du menton et des joûes. Faire la barbe à... se faire la barbe; faire sa barbe; bassin ou plat à barbe.
   On apèle par mépris un jeune homme, jeune barbe; et quand il veut faire l'entendu, on lui dit qu'il a la barbe trop jeune. — Faire quelque chôse à la barbe de quelqu'un, ou à la barbe de Pantalon, en sa présence, et comme en dépit de lui. — Rire dans sa barbe; c'est être bien aise de quelque chôse et n'oser le faire paraître; rire sous cape.
   2°. Longs poils de certains animaux; barbe de bouc, barbe du chat. — Barbe du coq, les deux petits morceaux de chair qui pendent sous son bec. — Barbes de baleine, les fanons de la baleine. Voy. BALEINE. = Figurément barbes de l'épi, les petits filets qui en sortent; barbes d'une plume, les filets qui tiènent au tuyau. = On done aussi ce nom à des bandes de toile ou de dentelles, qui pendent aux cornètes des femmes.
   BARBE, s. m. Cheval de Barbarie, dans l'Afrique. "Les Barbes ont beaucoup de vitesse.