barbare

barbare

adj. et n. [ gr. barbaros, étranger ]
1. Qui est d'une grande cruauté ; inhumain : Un tyran barbare
cruel, impitoyable : Ces mercenaires sont des barbares assoiffés de sang.
2. Étranger, pour les Grecs et les Romains de l'Antiquité.
Les Barbares,
les peuples (Goths, Vandales, Huns, etc.) qui, à partir du IIIe siècle, envahirent l'Empire romain.
adj.
Contraire à l'usage ou au bon goût, aux règles d'une langue : Musique barbare. Terme barbare

BARBARE

(bar-ba-r') adj.
Étranger, par rapport aux Grecs et aux Romains. Substantivement. Les barbares de la Germanie. Il se réfugia dans le pays des barbares.
Songez qu'une barbare en son sein l'a formé [Hippolyte] [RAC., Phèd. III, 1]
Par extension, non civilisé, mal civilisé.
Fléaux du nouveau monde, injustes, vains, avares, Nous seuls de ces climats nous sommes les barbares [VOLT., Alz. I, 1]
Quelque respect que j'aie pour ce barbare de grand homme [Pierre 1er] [VOLT., Lett. d'Argental, 15 juin 1759]
Familièrement. C'est un barbare, pour désigner un homme sans goût et incapable d'apprécier les beautés de l'art.
Sauvage, grossier. Peuples sauvages et barbares. Siècle barbare. Des oreilles barbares.
Tertullien est le Bossuet africain et barbare [CHATEAUB., Génie, I, 1]
D'un seul nom quelquefois le son dur et bizarre Rend un poëme entier ou burlesque ou barbare [BOILEAU, Art poét. III]
Barbare s'est dit du genre gothique, de l'art du moyen âge.
Contraire aux règles de la langue. Parler d'une manière barbare.
Qui est sans humanité, cruel. Un homme barbare.
Au combat qui pour toi se prépare, C'est peu d'être constant, il faut être barbare [RAC., Bérén. IV, 4]
Barbare destinée [ID., Esth. I, 3]
Substantivement, homme cruel, inhumain. C'est un barbare qui se plaît à faire souffrir les animaux.
Je veux qu'avec tout l'art et toutes les caresses Qui pourraient d'un barbare arracher des tendresses.... [ROTROU, Bélis. IV, 1]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Barbares, tous ceulz qui sont de estrange langue [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Ceste ordonnance [assiette d'un camp], dit-il, encore qu'elle soit d'hommes barbares, n'est point barbare pourtant [AMYOT, Pyrrhus, 34]
    Antigonus chassa son filz à coups de baston, en l'appelant cruel meurtrier et barbare inhumain [ID., ib. 77]
    Ou qu'il usera d'un mot barbare en sa narration [ID., de la Mauv. honte, 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Barbarus ; en grec, proprement étranger. Dans l'ancien français, on employait barbari comme en provençal : la gent barbarie, Ronc. p. 111 ; et, au XVIe siècle, barbaresque, au lieu de barbare :
    l'horreur barbaresque qu'il y a à une telle action [MONT., I, 240]

barbare

BARBARE. adj. des deux genres. Qui est cruel, inhumain. Âme barbare. Coeur barbare. N'attendez d'eux aucune miséricorde, aucune grâce; ce sont des gens barbares. Un vainqueur barbare. Des soldats barbares. Une action barbare. Un spectacle barbare. Une coutume barbare. Des superstitions barbares.

Il signifie, au figuré, Qui est sauvage, grossier, ignorant, qui manque de civilisation. Les Grecs appelaient barbares tous ceux qui ne parlaient pas leur langue, tous les étrangers; les Romains nommèrent aussi barbares tous les autres peuples, excepté les Grecs. Les nations, les rois barbares. Des moeurs rudes et barbares.

En parlant des mots et des tours du langage, il signifie Qui est contraire à l'usage ou à l'analogie. Cette manière de parler est barbare. Ces termes sont barbares. On dit dans le même sens Un style barbare.

Langue barbare, Langue imparfaite, rude et qui choque l'oreille. Ces peuplades parlent une langue barbare. On dit dans un sens analogue Une musique barbare.

Il est aussi nom, dans la signification de Cruel, inhumain. Ces gens-là sont sans pitié; ce sont des barbares.

Il s'emploie également comme nom lorsqu'on parle de Peuples ou d'Hommes privés de civilisation. Les barbares du Nord. L'invasion, l'irruption des barbares. Les barbares qui vinrent fondre sur l'Empire romain. C'est un vrai barbare.

Fig., C'est un barbare, se dit d'un Homme incapable d'apprécier les beautés de la nature ou de l'art.

barbare

Barbare, Et qui n'est point de nostre langage, Barbarus.

barbâre


BARBâRE, adj. et subst. BARBâREMENT, adv. [La 2e est longue: il convient de la marquer d'un acc. circ. 3e e muet, en dans le 2d a le son d'an: barbâreman.] 1°. Cruel, inhumain; coeur barbâre, âme barbâre. = 2°. Sauvage, qui n'a ni loi, ni politesse. "Les Grecs et les Romains regardaient les autres nations comme barbâres. — Dans ce 2d sens il s'emploie substantivement, sur-tout au pluriel: l' irruption des barbâres: "Quand le Scythe eut parlé, on admira une si grande éloquence dans un Barbâre.
   BARBâRE, adj. suit ou précède, au gré de l'Orateur. Action barbâre:
   Les barbâres accens, qui frappent mon oreille.
   3°. Barbâre se dit, en Gramaire, des termes très-impropres, inconus, forgés à plaisir, durs à prononcer et dificiles à entendre:
   D'un seul nom quelquefois le son dur ou bisarre
   Rend un Poème entier, ou burlesque ou barbâre.
       Boil.
Voy. BARBARISME.
Rem. Sur le 2d sens de ce mot, il y a une distinction à faire entre Barbâre et Sauvage. Tous les Sauvages sont Barbâres à notre égard et dans notre langue: mais tous les Barbâres ne sont pas Sauvages Par le mot de Barbâres, on entend des Infidèles, ou Mahométans, ou Idolâtres.
   Pour ce qui regarde les chôses, il faut encôre distinguer barbâre de sauvage: l'un va à la cruauté, et a je ne sais quoi de féroce; l'autre à la retraite et à l'éloignement du monde: moeurs barbâres, vie sauvage. — Barbâre n'est quelquefois oposé qu'à poli dans le langage; & sauvage à poli dans le comerce de la vie.
   BARBâREMENT, d'une façon barbâre. "Traiter quelqu'un barbârement; vivre, parler barbârement. Son usage le plus ordinaire est dans le 1er sens de barbâre.

Synonymes et Contraires

barbare

adjectif barbare

barbare

nom barbare
Personne cruelle.
Traductions

barbare

(baʀbaʀ)
adjectif
cruel, sauvage des pratiques barbares

barbare

Barbar, Rohling, Unmensch, Wilder, barbarisch, unzivilisiertbarbarian, barbaric, barbarous, uncivilizedbarbaar, barbaars, onmens, onmenselijk, onbeschaafd, wreedaard, grof, ongelikte beer, onjuist, ruw, vreemd aandoend, wreed, woestברברי (ת), פראי (ת), בַּרְבָּרִיbarbaarbàrbar, cruel, inhumàbarbara, barbarobárbaro, brutal, incivilizadobarbárangkara, barbarbarbaro, incivile野蛮, 未開の, 野蛮なbárbaro, não civilizadobarbar, barbarisk, ociviliseradbarbar, barbarca, ilkelβαρβαρικός, βάρβαρος, απολίτιστοςغَيْرُ مُتَحَضِّر, هَمَجِيّbarbarský, necivilizovanýbarbarisk, uciviliseretbarbaarinen, sivistymätönbarbarski, neciviliziran미개한, 야만적인barbarisk, usivilisertbarbarzyński, niecywilizowanyварварский, нецивилизованныйซึ่งไร้อารยธรรม, ป่าเถื่อนchưa được khai hóa, man rợ不文明的, 野蛮野蠻人
nom masculin-féminin
personne cruelle

barbare

[baʀbaʀ]
adjbarbaric
nmfbarbarian