barbarie


Recherches associées à barbarie: orgue de Barbarie

barbarie

n.f.
1. Cruauté, férocité : De nombreux actes de barbarie ont été commis sauvagerie ; bonté, douceur
2. Manque de civilisation, d'humanité : La barbarie nazie inhumanité ; bonté, charité, sensibilité

BARBARIE

(bar-ba-rie) s. f.
Manque de civilisation, grossièreté. Les siècles de barbarie. Charlemagne lutta contre la barbarie. Le théâtre était dans la barbarie. Barbarie de langage.
Cette critique nous ferait retomber dans la barbarie [BOSSUET, Disc. acad.]
Il reste à examiner ce qu'on appelle la barbarie des cantiques saints [CHATEAUB., Génie, IV, I, 3]
Le czar Pierre né dans une barbarie si épaisse, et, avec tant de génie, créateur d'un peuple nouveau [FONTEN., Sébastien.]
Que diraient les Despréaux, les Racine, s'ils voyaient les barbaries de nos jours ? [VOLT., Lettr. Damilaville, 4 sept. 1767]
Inhumanité. Faire un acte de barbarie.
Tour à tour la victoire auprès d'eux en furie A poussé le courroux jusqu'à la barbarie [CORN., Sertor. I, 1]
Action barbare, cruelle. Les barbaries commises par les Espagnols dans le nouveau monde.
Tes remords te suivront comme autant de furies, Tu croiras les calmer par d'autres barbaries [RAC., Brit. V, 6]
Ne m'imputez point la barbarie que nous allons faire [SÉV., 347]
Qui ne pensait que les furies Viendraient des abîmes d'enfer En de nouvelles barbaries Employer la flamme et le fer [MALH., III, 2]
Le pays des barbares.

SYNONYME

  • BARBARIE, CRUAUTÉ, FÉROCITÉ. La locution bêtes féroces indique une des principales nuances entre ces trois mots. En effet, la férocité ajoute à l'idée de cruauté, celle de quelque chose de sauvage ; et l'on ne pourrait se servir que de férocité dans une phrase comme celle-ci : la férocité qui faisait contempler aux Romains les combats des gladiateurs. La barbarie tient à l'état des mœurs et implique la grossièreté et l'ignorance qui rendent les esprits sourds et immiséricordieux. Cruauté ne renferme aucune de ces idées accessoires ; c'est là ce qui le distingue des deux autres.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Chascun appelle barbarie ce qui n'est de son goust ni usage [CHARRON, Sagesse, II, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Le latin barbaries, de barbarus, barbare.

barbarie

BARBARIE. n. f. Cruauté, inhumanité. Il voulut adoucir, dompter la barbarie de ces peuples. Ils exercèrent leur barbarie sur les vaincus.

Il se dit également d'un Acte barbare. Commettre une barbarie. Tant de barbaries l'avaient rendu la terreur de ses sujets.

Il signifie aussi Manque de civilisation, ignorance des arts, des lettres et des sciences chez un peuple. L'état de barbarie. Les siècles de barbarie. La barbarie était grande en ce temps-là. Les ténèbres de la barbarie. Un peuple qui sort à peine de la barbarie. Vivre dans un temps de barbarie. Être plongé dans la barbarie.

Barbarie de langage, de style, se dit des Façons de parler grossières et impropres.

barbarie

BARBARIE, Barbaria, vel Barbaries, Africa minor.

barbarie


BARBARIE, s. f. [3e lon. 4e e muet.] 1°. Cruauté, inhumanité. = 2°. Manque de politesse, et de cultûre de l'esprit. "La France a été pendant plusieurs siècles plongée dans la barbarie. Plusieurs croient que l'afectation outrée du bel esprit et la fausse philosophie, nous y feront retomber. = 3°. On apèle barbarie de langage, les façons de parler grossières et impropres dont on se sert.

Synonymes et Contraires

barbarie

nom féminin barbarie
Traductions

barbarie

barbarity, barbarousnessbarbaarsheid, onmenselijkheid, grofheid, onbeschaafdheid, onontwikkeldheid, ruwheid, wreedheidברבריות (נ), פראות (נ), פִּרְאוּת, בַּרְבָּרִיּוּתbarbaarsheidBarbarei, Rohheit, Unmenschlichkeitbarbarecobarbaria, barbaridade野蠻barbari (baʀbaʀi)
nom féminin
cruauté

Barbarie

[baʀbaʀi] nf
la Barbarie → the Barbary Coast
voir aussi figue de Barbarie, figuier de Barbarie

barbarie

[baʀbaʀi] nfbarbarism (= cruauté) → barbarity