barbouillé, ée

BARBOUILLÉ, ÉE

(bar-bou-llé, llée, ll mouillées, et non pas bar-bou-yé) part. passé.
Tout barbouillé de boue.
Les enfants qui s'effrayent du visage qu'ils ont barbouillé [PASC., dans COUSIN]
Thespis fut le premier qui, barbouillé de lie.... [BOILEAU, Art p. III]
Se moquer de la barbouillée, se dit d'une personne qui débite des choses absurdes et ridicules, et aussi d'une personne qui, ayant bien fait ses affaires, se moque de tout ce qui peut arriver.