barbouilleur

(Mot repris de barbouilleurs)

barbouilleur, euse

n.
Péjor. Personne qui barbouille ; mauvais peintre, mauvais écrivain.

BARBOUILLEUR

(bar-bou-lleur, ll mouillées, et non bar-bou-yeur) s. m.
Artisan qui peint avec la brosse les murailles, les plafonds, les portes, etc.
Le barbouilleur des murs d'un cabaret critiquait les tableaux des grands peintres [VOLT., Babyl. 10]
Fig. et familièrement, mauvais peintre.
Je serais un Apelles que je ne me trouverais qu'un barbouilleur [J. J. ROUSS., Ém. II]
Mauvais écrivain, etc.
Un bavard en robe.... de papiers timbrés barbouilleur mercenaire [VOLT., Ép. 50]
Un vieux barbouilleur de papier [ID., Lettr. Cideville, 10 mai 1764]
Mourir sans vider mon carquois ! Sans percer, sans fouler, sans pétrir dans leur fange Ces bourreaux barbouilleurs de lois [A. CHÉNIER, 270]
Fig. et familièrement, bavard dont les paroles sont confuses, inintelligibles. C'est un barbouilleur insupportable.

ÉTYMOLOGIE

  • Barbouiller.

barbouilleur

BARBOUILLEUR, EUSE. n. Celui, celle qui barbouille. J'ai fait venir un barbouilleur pour blanchir l'escalier.

Fig. et fam., Un barbouilleur de papier, ou simplement Un barbouilleur.

barbouilleur


BARBOUILLEUR, s. m. [Bar-bou-glieur, mouillez les ll: 3e dout. au sing. lon. au pluriel.] Artisan, qui peint grossièrement avec une brosse, des apartemens, des portes, des fenêtres. = On apèle figurément un mauvais Peintre, un barbouilleur, et un mauvais Écrivain, un barbouilleur de papier, ou simplement un barbouilleur.
   "Va, va, petit grimaud, barbouilleur de papier.
       Mol.

Synonymes et Contraires

barbouilleur

nom barbouilleur
Mauvais écrivain ou peintre.
écrivailleur, écrivaillon, écrivassier, gribouilleur, griffonneur, plumitif -vieux: badigeonneur.
Traductions

barbouilleur

fipentristo

barbouilleur

Schmierfink