bardeau


Recherches associées à bardeau: bardot

1. bardeau

n.m.
Planchette en forme de tuile, servant à couvrir une toiture ou une façade, notamm. en montagne : Un toit de bardeaux.

2. bardeau

n.m. bardot.

BARDEAU

(bar-dô) s. m.
Ais mince et court dont on se sert pour couvrir les maisons.
Petit train de bois.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il pousse son cheval à grand force sur un bardeau ou bastardeau fait à travers la rivière pour retenir l'eau [D'AUB., Hist. III, 260]

ÉTYMOLOGIE

  • Barde 1 ; le bardeau étant assimilé à une barde qui couvre. Ce qui prouve la justesse de cette étymologie, c'est que barder a signifié couvrir, et même paver :
    Les œuvres et reparacions de bardement ou pavement.... premierement de barder et paver de bonnes pierres [DU CANGE, bardatus.]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. BARDEAU (bar-dô), s. m.Terme d'imprimerie. Réserve de caractères, distribuée comme la casse, dans laquelle on survide les sortes surabondantes (voy. CASSEAU).

bardeau

BARDEAU. n. m. Petite planche mince et courte, employée dans les constructions, surtout pour couvrir les maisons.

Il se dit, en termes d'Imprimerie, d'une Boîte spéciale dans laquelle les caractères sont mis en réserve.

bardeau

Bardeau à couvrir maisons et aisselles, Scandula, scandulae.

Traductions

bardeau

hinny

bardeau

assicella