barder

(Mot repris de barderait)

1. barder

v.t.
Envelopper d'une barde : Barder un rôti.
Être bardé de,
être couvert, abondamment pourvu de : Être bardé de décorations, de diplômes.

2. barder

v. impers.
Ça barde, ça va barder,
Fam. c'est violent ou dangereux ; cela va dégénérer.

barder


Participe passé: bardé
Gérondif: bardant

Indicatif présent
je barde
tu bardes
il/elle barde
nous bardons
vous bardez
ils/elles bardent
Passé simple
je bardai
tu bardas
il/elle barda
nous bardâmes
vous bardâtes
ils/elles bardèrent
Imparfait
je bardais
tu bardais
il/elle bardait
nous bardions
vous bardiez
ils/elles bardaient
Futur
je barderai
tu barderas
il/elle bardera
nous barderons
vous barderez
ils/elles barderont
Conditionnel présent
je barderais
tu barderais
il/elle barderait
nous barderions
vous barderiez
ils/elles barderaient
Subjonctif imparfait
je bardasse
tu bardasses
il/elle bardât
nous bardassions
vous bardassiez
ils/elles bardassent
Subjonctif présent
je barde
tu bardes
il/elle barde
nous bardions
vous bardiez
ils/elles bardent
Impératif
barde (tu)
bardons (nous)
bardez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais bardé
tu avais bardé
il/elle avait bardé
nous avions bardé
vous aviez bardé
ils/elles avaient bardé
Futur antérieur
j'aurai bardé
tu auras bardé
il/elle aura bardé
nous aurons bardé
vous aurez bardé
ils/elles auront bardé
Passé composé
j'ai bardé
tu as bardé
il/elle a bardé
nous avons bardé
vous avez bardé
ils/elles ont bardé
Conditionnel passé
j'aurais bardé
tu aurais bardé
il/elle aurait bardé
nous aurions bardé
vous auriez bardé
ils/elles auraient bardé
Passé antérieur
j'eus bardé
tu eus bardé
il/elle eut bardé
nous eûmes bardé
vous eûtes bardé
ils/elles eurent bardé
Subjonctif passé
j'aie bardé
tu aies bardé
il/elle ait bardé
nous ayons bardé
vous ayez bardé
ils/elles aient bardé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse bardé
tu eusses bardé
il/elle eût bardé
nous eussions bardé
vous eussiez bardé
ils/elles eussent bardé

BARDER1

(bar-dé) v. a.
Charger sur un bard. Barder des pierres, en charger un petit chariot dans les chantiers.

ÉTYMOLOGIE

  • Bard.

BARDER2

(bar-dé) v. a.
Couvrir un cheval de l'armure appelée barde.
Envelopper de bardes de lard. Barder une poularde.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    À tous alarmes c'estoit le premier homme armé et de toutes pieces, et son cheval toujours bardé [COMM., I, 11]
    Et y avoit quinze cens hommes d'armes bien montez et la pluspart bardez et richement acoustrez [ID., IV, 5]
    Barder et paver de bonnes pierres [DU CANGE, bardatus.]
  • XVIe s.
    Il en promettoit autres dix mille tous armez à blanc et bardez [AMYOT, Crassus, 37]
    Le roi estant couché en une grande chambre roiale, et son lict, outre les rideaux ordinaires, bardé d'un tour de lict de grosse bure [D'AUB., Hist. III, 285]

ÉTYMOLOGIE

  • Barde 1.

barder

BARDER. v. tr. Charger sur un bard. Barder du bois, du fumier. Barder des briques.

barder

BARDER. v. tr. Couvrir un cheval d'une barde.

En termes de Cuisine, il signifie Garnir un chapon, etc., d'une barde de lard.

Fig. et fam., Être bardé de cordons, Porter plusieurs décorations de divers ordres. Être bardé de ridicules, En avoir beaucoup.

barder

Barder, Phalerare.

Bardé, Phaleratus.

Traductions

barder

Barding

barder

Rossharnisch

barder

Barding

barder

Barding

barder

Barding

barder

Barding

barder

Barding

barder

Barding

barder

Barding

barder

Barding

barder

[baʀde]
vt (CUISINE) [+ rôti, volaille] → to bard, to wrap with streaky bacon
vi
ça va barder → sparks will fly