barrage

(Mot repris de barrages)

barrage

n.m.
1. Action de barrer le passage, de faire obstacle ; l'obstacle lui-même : Effectuer le barrage d'une rue. Un barrage de police.
2. Ouvrage artificiel coupant le lit d'un cours d'eau et servant à en assurer la régulation, à pourvoir à l'alimentation en eau des villes ou à l'irrigation des cultures, ou à produire de l'énergie.
Tir de barrage,
tir d'artillerie destiné à briser une offensive ennemie ; fig., série d'actions qui visent à faire échouer une idée, un projet : La majorité a opposé un tir de barrage à cet amendement.
Match de barrage,
dans certains sports, match destiné à départager des équipes ou des concurrents à égalité, à en qualifier pour la suite de la compétition.

BARRAGE

(bâ-ra-j') s. m.
Barrière qui ferme un chemin.
Massif qui barre une rivière ; rochers qui barrent naturellement une rivière.
Barrière qu'on ne peut passer qu'en payant un droit de péage. Droit que l'on paye au barrage.

ÉTYMOLOGIE

  • Barrer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BARRAGE. Ajoutez :
    Sous l'ancienne monarchie, droit que payaient les charrettes, même vides, les harnais et les chevaux [BOISLISLE, Corresp. contrôl. gén. des finances, p. 343, 1693]
    Terme de facteur de piano.
    Barrage métallique, disposition due à Érard, qui permet, par sa fixité, d'augmenter le nombre des cordes et de leur donner une grosseur plus considérable et une tension plus forte [LÉON PILLAUT, Journ. offic. 6 juin 1876, p. 3882, 2e col.]

barrage

BARRAGE. n. m. Barrière qui ferme un chemin. Établir momentanément un barrage à l'entrée d'une rue où l'on pave.

Il se dit aussi des Constructions qui opposent un obstacle à une rivière et qui ont pour objet de retenir l'eau, d'en élever le niveau, d'empêcher les inondations ou d'obtenir une force motrice. On a fait un barrage sur la rivière pour les travaux du nouveau pont qu'on va construire.

Il se dit encore des Rochers qui barrent une rivière.

En termes de Guerre, Tir de barrage, Tir destiné à barrer le passage à une troupe, à un avion, etc. Feu de barrage. Barrage roulant.

barrage

Barrage, Genus vectigalis.

Synonymes et Contraires

barrage

nom masculin barrage
Traductions

barrage

dam, barrage, weir, passage-toll, road blockחוסם כביש (ז), חסימה (נ), סכירה (נ), סכר (ז), סֶכֶר, חֲסִימָהdam, versperring, barrage [sport], blokkade, stuwdampřehrada, hráz, uzávěra, zátarasaDamm, Brückenzoll, Schlagbaum, Sperre, Sperrgeld, Wegegeld, Wehr, Staudammbendunganimpedimentum, portoriumεμπόδιο, μπαράζ, φράγμαплотинаdiga, bloccoسَدّdæmningdique, embalsepatobranaダムdemningtamarepresadammเขื่อนbarajđập ngăn nước水坝Язовир (baʀaʒ)
nom masculin
1. ce qui empêche de passer barrage de police forcer un barrage
2. construction qui retient l'eau La tempête a détruit le barrage.

barrage

[baʀaʒ] nm
(sur rivière)dam
(sur route)roadblock, barricade
barrage de police nmpolice roadblock
barrage routier nmroadblock
barrages filtrants nmplfilter blockades