basculé


Recherches associées à basculé: bousculer

bascule

BASCULE. n. f. Pièce de bois ou d'autre matière soutenue par le milieu de manière qu'en pesant sur l'un des bouts on fait lever l'autre. La bascule d'un pont-levis. Une bascule qui n'est pas assez chargée. Les ponts à bascule servent à faire connaître le poids des voitures. La bascule d'une souricière. La bascule d'un loquet.

Par analogie, Faire la bascule, Faire un mouvement semblable à celui d'une bascule. Il marchait sur une planche qui a fait la bascule et il est tombé. On dit dans le même sens Mouvement de bascule.

Il se dit aussi d'un Jeu où deux personnes, étant chacune sur le bout d'une pièce de bois mise en équilibre, s'amusent à se balancer. Des enfants qui jouent à la bascule.

Balance à bascule, et plus simplement Bascule désigne un Genre de balance dont on se sert pour peser les objets lourds et encombrants. Il y a des bascules dans les gares de chemins de fer.

Il se dit aussi, en termes d'Arts, de Différentes sortes de dispositifs qui font fonction de bascule ou de levier dans un appareil de serrurerie, d'horlogerie, de fumisterie, de menuiserie, etc. Couteau à bascule.

Fig., Politique de bascule, Procédé de gouvernement qui consiste à s'appuyer tantôt sur l'un, tantôt sur l'autre de deux partis opposés.

bascule

Bascule à tirer l'eauë d'un puis qui n'est point fort creux, Tolleno, tollenonis, Aucuns l'appellent Cicoigne.

bascule


BASCULE, s. f. 1°. Contrepoids servant à lever et à baisser un pont-levis. = 2°. Il se dit aussi d'un ais ou autre chôse, qui a un mouvement semblable à la bascule d'un pont-levis; bascule d'une souricière. — Faire la bascule, c'est faire un mouvement semblable à celui de la bascule. "Cet ais a fait la bascule, et m'a fait tomber.