basilique


Recherches associées à basilique: basilic

basilique

n.f. [ du gr. basilikê [stoa], [portique] royal ]
1. Dans l'Antiquité romaine, vaste édifice rectangulaire, qui abritait diverses activités publiques.
2. Église dotée par le pape d'une dignité particulière : Basilique Saint-Pierre de Rome.

BASILIQUE1

(ba-zi-li-k') s. f.
Terme d'antiquité. Édifice public où l'on rendait la justice, et dont les portiques inférieurs étaient occupés par des marchands.
Nom qu'on donne à une église principale.
Hélène avait fait enfermer le sépulcre de Jésus-Christ dans une basilique circulaire de marbre [CHATEAUB., Mart. II, 151]

ÉTYMOLOGIE

  • Basilica ; terme grec qui sous-entend maison et qui dérive de royal, de roi.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. BASILIQUE.
    Ajoutez :
  • Basilique majeure, basilique mineure, titres honorifiques auxquels correspondent certains priviléges canoniques.
  • Basiliques majeures ; il n'y en a qu'à Rome : ce sont les cinq principales églises qui correspondent aux cinq grands patriarcats de l'Église catholique ; on les appelle aussi églises patriarcales.
  • Basiliques mineures, titre accordé, à Rome et hors de Rome, à d'autres églises célèbres par leur antiquité, ou par leurs souvenirs, ou par la dévotion des fidèles ; ainsi la métropole de Paris a été érigée en basilique mineure par l'autorité du Saint-Siège, au commencement de ce siècle.

BASILIQUE2

(ba-zi-li-k') adj.
féminin. Terme d'anatomie. La veine basilique, veine qui monte à la partie interne du bras. S. f. La basilique. Saigner à la basilique.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Soudain tu presses le rameau venant de la cephalique, jusqu'à ce que suffisante evacuation de sang soit faite du foye par la veine basilique ou hepatique [PARÉ, IV, 21]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec signifiant royal (voy. BASILIQUE 1) ; veines ainsi nommées par les anatomistes anciens, qui les regardaient comme jouant un rôle important dans l'économie animale.

basilique

BASILIQUE. n. f. T. d'Antiquité. Édifice couvert, généralement de forme rectangulaire, divisé en plusieurs nefs par des colonnes et qui était affecté chez les Romains à divers usages publics, justice, commerce, banque ou simple promenade.

Il s'est dit plus tard d'un Édifice de ce genre consacré au culte chrétien. À partir de Constantin, beaucoup d'églises chrétiennes furent appelées basiliques.

Ce terme désigne aujourd'hui des églises abritant le corps d'un saint ou une relique insigne; ou bien, comme titre purement honorifique, des Sanctuaires que les papes veulent particulièrement honorer. Basilique Sainte- Clotilde. La Basilique de Lourdes.

basilique

BASILIQUE. adj. et n. f. T. d'Anatomie. Veine basilique, ou simplement La basilique, Veine qui monte le long de la partie interne de l'os du bras jusqu'à l'axillaire où elle se rend.

basilique

Basilique, signifie un palais royal, ou bien le lieu où les senateurs et magistrats rendent ordinairement le droit et justice au peuple, Basilica.

basilique


BASILIQUE, s. f. [Basilike; derniere e muet: tout br.] Nom qu'on done aux Églises principales, lorsqu' elles sont très-vastes et très-considérables. La Basilique de Saint-Pierre, de Saint-Jean de Latran.

Traductions

basilique

Basilikabasilica, basilicbasiliekבזיליקה (נ), בזיליקום (ז)basiliek, basilikaбазиликаbasílicachrámbasilikabazilikobasílicabazilika, székesegyházbasilicabasilicabasílicaбазиликаβασιλικόςBasilika (bazilik)
nom féminin
grande église

basilique

[bazilik] nfbasilica