basoche

BASOCHE

(ba-zo-ch') s. f.
Nom d'une cour de justice, établie fort anciennement entre les clercs du parlement de Paris, pour juger les différends qui s'élevaient entre eux.
L'ensemble des avoués et des clercs, leurs habitudes.

ÉTYMOLOGIE

  • Basilica, basilique, lieu où se tenaient les tribunaux. Ce qui prouve indubitablement cette étymologie, c'est que les lieux qui se nomment bazoche, bazoge, bazoque, s'appelaient en latin basilica : à Tours, l'église Saint-Martin de la basoche, en latin Sancti Martini basilica (Supplément aux chroniques de Touraine, p. 20). Basilica, avec l'accent sur si, et l'i bref dans li, a donné nécessairement, dans le vieux français, basilque, prononcé baseuque, basoque, basoche, etc.

basoche

BASOCHE. n. f. Communauté des clercs de procureurs au Parlement, à Paris et dans les provinces de l'ancienne France. Il y avait un roi, un chancelier de la Basoche. Le royaume de la Basoche. La Basoche du Parlement de Paris. La plantation du mai était une des fêtes de la Basoche.

On dit encore familièrement des Gens de justice et de Palais : Il appartient à la basoche. Les habitudes de la basoche.