basse-contre

BASSE-CONTRE

(bâ-se-kon-tr') s. f.Terme de musique.
Voix du même timbre que la basse-taille, avec moins d'étendue à l'aigu et plus d'étendue au grave. Monsieur un tel est une belle basse-contre.
Partie du chant que la basse-contre exécute. Chanter la basse-contre. Au plur. Des basses-contre.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il chantoit bien la basse contre [MAROT, II, 134]
    Il y eut jadis un chantre qui servoit de basse-contre. - Et de belles paroles ils entretenoient ce basse-contre [DESPER., Contes, I]
    Il avoit singulierement bonne voix de basse-contre [ID., ib. IV]
    Avecques ung dessus et une basse-contre il y avoit une espinette, ung joueur de luth, dessus de violes, et une fleute-traverse [CARLOIX, VI, 11]

ÉTYMOLOGIE

  • Basse, et contre, qui en musique se prend souvent pour exprimer ce qui est poussé à un degré extrême.

basse-contre

BASSE-CONTRE. n. f. T. de Musique. Sorte de voix qui a le même timbre que la basse- taille, avec cette différence qu'elle a moins d'étendue à l'aigu et davantage au grave. Des basses-contre.

Il se dit aussi de la Partie de chant que la basse contre exécute. Chanter la basse-contre.

basse-contre

Basse-contre, est l'une des quatre parties des chansons en musique et la plus basse, que les musiciens apellent bassus. Imus sonus, Selon l'energie de la diction Contre, dont ce mot est composé, on devroit dire contrebasse, comme Contremont, mais l'usage a obtenu de preposterer le mot, voyez Contre, Basse-contre aussi se prent pour celuy des musiciens qui tient ceste partie.