bastant, ante

BASTANT, ANTE

(ba-stan, tan-t') adj.
Suffisant.
Renaut n'en prit qu'une somme bastante [LA FONT., Orais.]
Louville, avec Mme Maintenon contraire, n'était pas bastant pour être de la conférence [SAINT-SIMON, 101, 75]
Vieux.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    D'autres forces assez bastantes pour faire un avant-garde [CARL., I, 40]
    Aux besoings extraordinaires, toutes les provisions du monde n'y sçauroient baster [MONT., I, 317]
    Cette ame sera capable d'une très saincte amitié, la sincerité et la solidité de ses mœurs y sont desja bastantes [ID., III, 73]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. bastare, suffire, et aussi durer, se conserver, d'un radical qui signifie soutenir, porter, et qui se retrouve dans bât, bâtir, bâton (voy. ces mots).