batardière

BATARDIÈRE

(bâ-tar-diê-r') s. f.
Terme d'horticulture, peu usité maintenant et qui, tandis que la pépinière signifiait un plant d'arbres non greffés, signifiait un plant d'arbres greffés destinés à être transplantés dans les jardins.

REMARQUE

  • On ne voit pas pourquoi l'Académie omet l'accent circonflexe sur la syllabe ba.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Cest affranchissement se pratique à souhait es meuriers de tous aages.... sur les plus petits arbres de la bastardiere [O. DE SERRES, 464]
    Quinze ou seze mois les arbrisseaux sejourneront en la pepiniere, non davantage ; au bout du quel temps seront transplantés en la bastardiere, pour s'y achever de fortifier [ID., 635]
    À ces arbres [de la pépinière] seuls ne servira la bastardiere, ains à y enraciner des branches à ce propos pour en faire des arbres, comme de celles de figuier, grenadier, coignier, coudrier [ID., 637]

ÉTYMOLOGIE

  • Bâtard ; ainsi dite parce que les plantes ne sont là que des bâtards qui attendent leur famille définitive.