batelage


Recherches associées à batelage: balayage

BATELAGE1

(ba-te-la-j') s. m.
Allées et venues de bateaux, chargeant ou déchargeant des bâtiments. Payer les frais du batelage.
Droit ou salaire payé au batelier.

ÉTYMOLOGIE

  • Batel (voy. BATEAU).

BATELAGE2

(ba-te-la-j') s. m.
Métier, tour de bateleur.
Je n'aime pas qu'on fasse un batelage de la foire, du temple de Corneille [VOLT., Lettr. d'Argental, 27 avril 1760]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ce n'eust esté qu'une battelerie anciennement ou un amuse-fol (comme l'on dit), si la vertu de la mort et resurrection de Jesus Christ n'y eust esté monstrée [CALV., Instit. 268]

ÉTYMOLOGIE

  • Bateleur.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. BATELAGE. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
    Quelqu'un proposoit contre Cleanthes des finesses dialectiques ; à qui Chrysippus dict : Joue toy de ces battelages avecques les enfants, et ne detourne à cela les pensées sérieuses d'un homme d'aage [MONT., I, 190]

batelage

BATELAGE. n. m. Allées et venues de bateaux chargeant ou déchargeant des bâtiments. Payer les frais de batelage.

batelage

BATELAGE. n. m. Action de bateler.

batelage


BATELAGE. Voy BATELEUR.