battu


Recherches associées à battu: battre, translate

battu, e

adj.
1. Qui a reçu de nombreux coups : Enfants battus.
2. Qui a perdu une bataille, une compétition : Le candidat battu
Avoir l'air d'un chien battu,
avoir un air humble et craintif.
Sentiers battus,
usages établis, idées banales, procédés courants : Sortir des sentiers battus
innover
Terre battue,
terre durcie, foulée, tassée : Court de tennis en terre battue.
Yeux battus,
yeux cernés à cause de la fatigue, du chagrin.

battu

BATTU, UE. participe Fig. et fam., Ne pas se tenir pour battu, N'en pas démordre, quoiqu'on ait succombé ou échoué dans un procès, dans une discussion.

Prov. et fig., Être battu de l'oiseau, Être découragé, rebuté par une suite de mauvais succès, de traverses; ou Être affaibli par des maladies.

Prov. et fig., Autant vaut bien battu que mal battu, Il y a des choses où il ne faut point s'épargner, quoi qu'il en puisse arriver.

Prov., Les battus payent l'amende, Souvent ceux qui auraient droit à une réparation, sont réprimandés, condamnés, maltraités de nouveau. Dans cette phrase, Battu est employé substantivement.

Avoir les yeux battus, Avoir le tour des yeux noir et comme meurtri.

Fig. et fam., Avoir eu souvent, avoir eu longtemps les oreilles battues et rebattues d'une affaire, En avoir ouï souvent parler.

Chemin battu, Chemin fort fréquenté.

Fig., Suivre le chemin battu, S'attacher aux usages établis. On dit aussi, Les routes battues, les sentiers battus, Les procédés ordinaires, les moyens connus.

Battu des vents, de l'orage, de la tempête, Exposé à la violence des vents, tourmenté par l'orage, par la tempête. Un rocher battu des vents. Un vaisseau battu de la tempête. On dit aussi, en termes de Marine, qu'Un bâtiment est battu par la mer, par des grains violents, etc.

battu


BATTU ou BATU, ÛE, adj. [2e lon. au 2d] Frapé, maltraité. En ce sens, il s'emploie substantivement. "Les batus payerons l'amende: ceux qui auront été maltraités, seront encore blâmés. Injustice fort comune parmi les hommes. — Frayé, chemin batu. — Baigné de quelque rivière; cette Ville est batue des flots. — Batu (tourmenté) de la tempête. — Avoir les yeux batus, comme meurtris; les oreilles batûes de quelque chôse; en être importuné. — Celui qui ne veut pas se modérer, dit: autant bien batu que mal batu; plus ou moins de mal, cela est égal! Mauvaise maxime, et pour le corps et encore plus pour l'âme.
   Ne pas se tenir pour batu, n'en pas démordre, quoiqu'on ait sucombé ou échoué dans un procès, dans une afaire. "On m'écrit que M. de... ne se tient pas pour batu. "Les Esprits forts furent moqués à leur tour; mais ils ne se~ tinrent pas pour batus. J. J. Rousseau.

Traductions

battu


battue

beaten, defeatedחבוט (ת), חבול (ת), טרוף (ת), מובס (ת), מוכה (ת), מוכרע (ת), מוקצף (ת), מנוצח (ת), חָבוּט, מוּבָס, מֻכֶּה, מְנֻצָּח, מֻקְצָףverslagen, (plat)geslagen, gehamerd, geklopt, geslagenpercosso, pesto (baty)
adjectif
1. qui a reçu des coups femme battue
2. qui est vaincu armée battue

battu

[baty] pp de battre