baud

baud

[ bo] n.m. [ de Émile Baudot, nom d'un ingénieur français ]
En télégraphie, en informatique, unité de rapidité de modulation d'un signal, valant une impulsion par seconde.

BAUD

(bô) s. m.
Nom d'une race de chiens courants, qui viennent de Barbarie, et qui sont propres à la chasse du cerf ; dits aussi chiens muets, parce qu'ils cessent d'aboyer lorsque le cerf vient au change.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Li emperere se fait et balz et liez [, Ch. de Rol. 8]
  • XIIe s.
    Balz fu et preus, et le cors ot legier [, Roncisv. p. 63]
  • XIIIe s.
    Plus en estoit sa mere baude et joians et lie [, Berte, LX]
    Maint ribaud ont les cuers si baus, Portant sas de charbon en grieve, Que la poine rien ne leur grieve [, la Rose, 5064]
  • XIVe s.
    Il est trois manieres de chiens saiges, les uns qui sont appelés baulz, les autres ferbaulz, et les autres baulz retifs [, Modus, f° XXVII, verso]

ÉTYMOLOGIE

  • Le chien baud a été ainsi nommé pour sa hardiesse, de l'ancien français baud, bald hardi ; provenç. baut ; ital. baldo ; mots qui viennent des langues germaniques : angl. bold ; ancien haut allem. bald, pald ; goth. balths, libre, hardi.

baud

BAUD. s. m. T. de Chasse. Chien courant qui est originaire de Barbarie, et qui chasse le cerf. On l'appelle aussi Chien muet, parce qu'il cesse d'aboyer quand le cerf vient au change.

Traductions

baud

baud

baud

бод

baud

Baud

baud

baud

baud

baud

baud

波特

baud

波特

baud

baud

baud

ボー

baud

baud

baud

[bo] nmbaud