beau

1. beau

ou

bel

(devant voyelle ou « h » muet),

belle

adj. [ lat. bellus, joli, gracieux ]
1. Qui procure un plaisir esthétique ; qui ravit les sens : Un bel homme séduisant ; disgracieux, laid admirable, sublime ; affreux, hideux magnifique, splendide
2. Qui procure du plaisir ; agréable : Nous avons eu beau temps radieux ; épouvantable merveilleux ; décevant
3. Qui témoigne d'une grande élévation morale : Tu as fait un beau geste en aidant ta rivale admirable, sublime ; ignoble, méprisable élevé, noble ; bas, vil ce n'est pas bien ; moral ; blâmable
4. Qui est remarquable par son importance ; considérable : Elle a amassé une belle fortune gros ; modeste, petit immense grand ; médiocre
5. Qui est très satisfaisant, très réussi, qui convient parfaitement : Avoir un beau jeu avoir les cartes qui permettent de gagner bon, excellent ; mauvais
De plus belle,
encore plus fort qu'avant : La pluie recommence à tomber de plus belle.
Le bel âge,
la jeunesse.
Le plus beau,
ce qu'il y a de plus étonnant : Le plus beau de l'histoire, c'est que tout le monde était au courant sauf lui.
Un beau jour ou un beau matin,
à un moment indéterminé ; inopinément : Et puis un beau jour elle est partie sans que l'on s'y attende

beau

adv.
Avoir beau (+ inf.),
s'efforcer en vain de : Vous aurez beau faire, il ne changera pas d'avis quoi que vous fassiez
Bel et bien,
réellement, effectivement : Elle s'est bel et bien trompée incontestablement
Il fait beau,
le soleil brille.
Il ferait beau voir,
Sout. il serait scandaleux de voir : Il ferait beau voir qu'ils désobéissent.

2. beau

n.m.
Ce qui suscite un plaisir esthétique, de l'admiration : Chaque époque a sa notion du beau beauté
C'est du beau !,
Iron. il n'y a pas de quoi être fier : C'est du beau de frapper un plus petit que soi ! c'est mal
Faire le beau,
en parlant d'un chien, être assis en levant ses pattes de devant ; en parlant de qqn, se pavaner.
Vieux beau,
Péjor. homme âgé qui cherche encore à plaire.

beau

BEAU se dit aussi De l'agrément et de l'éclat du teint. Un beau teint. Une belle peau. Un beau coloris. De belles couleurs. Une belle carnation.

Le sang est beau dans ce pays, Les habitants y sont communément beaux et bien faits.

beau

BEAU se dit encore D'un air pur et d'un ciel serein. Le temps est beau. Il fait beau temps, ou simplement, Il fait beau. Un beau temps. Un beau jour. Une belle journée. Une belle matinée. Une belle soirée. Un beau soleil. Un beau clair de lune. Une belle nuit. On dit substantivement, Le temps se met au beau, Le temps devient beau.

Prov. et fig., Il fera beau temps, il fera beau quand je retournerai chez lui, Je ne retournerai jamais chez lui.

Les beaux jours, Le temps de l'année où les jours sont beaux, où l'atmosphère est ordinairement pure et sereine. Il se dit, figurément, Du temps de la jeunesse, qu'on nomme aussi Le bel âge. Nos beaux jours sont passés. Être dans le bel âge.

En termes de Marine, La mer est belle, Elle n'est pas trop agitée.

beau

BEAU se dit, généralement, De tout ce qui plaît au sens de la vue ou au sens de l'ouïe, de tout ce qui fait éprouver un plaisir mêlé d'admiration. Un beau lac. De beaux arbres. Une belle fleur. Une belle campagne. Une belle prairie. Une belle allée. Un beau jardin. Un beau vallon. Une belle rivière. De belles eaux. Une belle vue. Un beau diamant. De beaux rubis. Une belle turquoise. Une belle émeraude. De belles perles. Une belle armée. Une belle ville. Un beau navire. Un beau port. Un bel arsenal. De beaux édifices. Une belle maison. Une belle machine. Un beau magasin. De belles statues. De beaux tableaux. De belles étoffes. Un bel habit. Une belle robe. Un beau plumage. Une belle couleur. Un beau vert. Un beau rouge. Une belle voix. Un beau son de voix. De beaux accords. Une belle musique. Un beau concert. Un beau spectacle. Une belle fête. Un beau bal. Cela est beau à voir.

Prov. et fig., La belle plume fait le bel oiseau, La parure, les beaux habits relèvent la bonne mine.

Fam. et par plaisanterie, Se faire beau, se faire belle, Se parer, prendre ses beaux habits. On dit de même, Comme vous voilà beau, comme vous voilà belle aujourd'hui!

Pop., Un beau monsieur, une belle dame, Un monsieur, une dame dont la mise est élégante et soignée.

Fam., Le beau monde, La société la plus brillante. Il voit le beau monde. Il est reçu dans le beau monde. C'est le rendez-vous du beau monde. On le dit aussi Des personnes bien mises, élégantes. J'ai vu là beaucoup de beau monde.

Fam., Un homme du bel air, Un homme qui a les manières des gens de distinction.

Un beau port, une belle prestance, Un port majestueux, une mine qui impose.

En termes de Manége, Ce cheval porte beau, Il porte bien sa tête. Dans cette phrase, beau est pris adverbialement.

Avoir les armes belles, Faire bien des armes, et avec grâce. Cette locution est maintenant peu usitée.

Fig., Il fait beau voir, Il est agréable de voir. Il fait beau voir deux armées se disposer au combat.

Fig. et ironiq., Il vous fait beau voir, Vous avez bien mauvaise grâce à. Il ferait beau voir, Il serait bien étrange, bien extraordinaire de voir. Il ferait beau voir cet homme, réputé si sage, se livrer à une pareille folie.

beau

BEAU se dit également De l'esprit et de ses conceptions. Beau génie. Belle imagination. Belle mémoire. Beau talent. Beau poëme. Belle harangue. Beaux vers. Belle pièce de théâtre. Belle pensée. Belle période. Belle maxime. De belles paroles. Voilà les beaux endroits de ce livre.

Un bel esprit, Un homme dont l'esprit est orné de connaissances agréables. Les beaux esprits du jour. On dit aussi, Une femme bel esprit; mais cela signifie presque toujours, Une femme qui a des prétentions à l'esprit.

Les beaux-arts, La peinture, la sculpture, l'architecture, la musique, et la danse. On y joint quelquefois l'éloquence et la poésie.

Les belles-lettres, L'ensemble des connaissances qui constituent la grammaire, l'éloquence, la poésie. Il étudie les belles-lettres. Cours de belles-lettres.

beau

BEAU se dit encore D'un caractère noble, élevé, généreux. Un beau caractère. Une belle âme. Un beau naturel.

Il se dit également Des sentiments, des actions qu'inspire une belle âme. De beaux sentiments. Un beau dévouement. Un bel acte de désintéressement. Une belle action. Un beau sacrifice. Il est beau de pardonner à ses ennemis.

Il signifie aussi, Glorieux, honorable. Une belle origine. Un beau nom. Une belle victoire. Ce général a fait une belle retraite. Une belle mort. Les beaux temps de cette monarchie. C'est une des plus belles pages de son histoire. C'est là son beau côté.

Il signifie quelquefois simplement, Bienséant, honnête, convenable. Cela n'est pas beau à un jeune homme. Rien n'est si beau, dans une jeune personne, que la modestie.

beau

BEAU se prend aussi pour Bon, heureux, favorable, avantageux. Une belle santé. Cette maison est en bel air. Un beau poste. Un bel emploi. Un beau début. Une belle réputation. Être en belle passe. L'occasion est belle. Une belle affaire. Un beau sujet.

Il fait beau marcher, se promener, Le temps, l'heure est propice à la marche, à la promenade. Il fait beau chasser dans cette forêt, Le terrain en est commode pour la chasse.

Fig., Mettre quelque chose dans un beau jour, L'expliquer, l'exposer avec clarté.

De beaux semblants, de belles promesses, de belles paroles, etc., Des apparences, des paroles, des promesses, etc., propres à séduire, mais auxquelles on ne doit pas beaucoup se fier.

À certains Jeux, comme le Billard, la Paume, Faire un beau coup, Faire un coup fort adroit. Aux Jeux de hasard, Faire un beau coup, Faire un coup fort heureux.

Prov. et fig., À beau jeu beau retour, se dit Pour faire entendre qu'on saura bien rendre la pareille, ou même qu'on l'a déjà rendue.

Perdre à beau jeu, Perdre quoiqu'on ait un beau jeu; et, figurément et familièrement, Échouer dans une tentative dont le succès paraissait assuré.

Donner beau jeu, Donner des cartes qui font un jeu favorable.

Fig. et fam., Donner beau jeu à quelqu'un, Lui présenter une occasion favorable de faire ce qu'il souhaite. On dit aussi, Avoir beau jeu.

Elliptiq., au Jeu de paume, Donner beau, Jouer la balle de manière qu'elle soit facile à prendre. Donner beau sur les deux toits, Envoyer la balle à son adversaire de manière qu'elle porte sur les deux toits, ce qui la rend aisée à prendre.

Fig. et fam., Donner beau ou la donner belle à quelqu'un, Donner à quelqu'un une belle occasion de dire ou de faire quelque chose. Donner beau ou la donner belle à ses ennemis, Leur donner des moyens, des occasions de nuire. Ironiquement, Vous me la donnez belle, Vous me trompez, vous vous moquez, etc.

Fig. et fam., L'avoir beau, ou L'avoir belle, Avoir une occasion favorable de faire quelque chose. Vous l'avez beau. Vous ne l'aurez jamais plus belle. On dit dans un sens analogue, Prendre sa belle, Saisir l'occasion.

Fig. et ironiq., Vous avez beau faire et beau dire, vous avez beau prier, beau pleurer, nous avons eu beau solliciter, ils ont eu beau se récrier, etc., C'est inutilement que vous réclamez, que vous priez, que vous pleurez, que nous avons sollicité, qu'ils se sont récriés, etc. J'eus beau faire et beau dire, il persista dans sa résolution.

beau

BEAU se prend aussi pour Grand, considérable dans son genre. Une belle fortune. Un beau traitement. Un beau revenu. De beaux bénéfices. Cela fait une assez belle somme. Quatre-vingts ans! c'est un bel âge. Cet avocat a une belle clientèle. Cela est d'une belle longueur, d'une belle largeur. Il fait une belle dépense. Elle va faire beau bruit, mener beau bruit, quand elle saura cela. Faire beau feu. Cet homme a eu une belle peur. Vous croyez qu'il n'a qu'un rhume; mais le médecin dit que c'est un bel et bon catarrhe, une belle et bonne fluxion de poitrine. Il est souvent familier, comme dans ces derniers exemples.

Gronder, traiter quelqu'un de la belle manière, le mener beau train, Le gronder, le traiter sans aucune espèce de ménagement.

Fam., Il y a beau temps, il y a beau jour, il y a beaux jours que je ne l'ai vu, Il y a longtemps que je ne l'ai vu.

beau

BEAU se dit, dans un sens analogue, en parlant Des personnes qui possèdent une certaine qualité à un degré peu ordinaire, comme dans ces phrases: C'est un beau parleur, un beau danseur, un beau chanteur, C'est un homme qui parle, qui danse, qui chante fort bien. Il est bel homme de cheval, Il a bonne grâce à cheval. C'est un beau joueur, C'est un homme qui joue franchement, et qui est d'une humeur égale, soit qu'il gagne, soit qu'il perde. Fam., C'est un beau mangeur, un beau dîneur, C'est un grand mangeur.

Fam., Faire le beau parleur, le beau diseur, Affecter de bien parler.

Beau-fils, belle-fille; beau-père, belle-mère; beau-frère, belle-soeur. Voyez ces mots composés à leur rang alphabétique.

Fig. et fam., Faire le beau fils, Affecter du soin, de la recherche dans son ton, ses manières, ses vêtements. On dit de même, C'est un beau fils.

beau

BEAU se dit souvent par ironie et familièrement, dans un sens fort contraire à sa signification propre. Voilà un bel homme pour prétendre nous imposer. Mon bel ami, vous ne savez ce que vous dites. Vous avez fait là de belle besogne. Je connais votre belle conduite. Le beau mérite, en vérité! Le beau profit, le bel avantage, ma foi! Vous nous proposez là un bel expédient, un beau moyen. Voilà de beaux discours, de beaux raisonnements, de beaux contes.

Une belle équipée, se dit D'une chose faite mal à propos, d'une grande sottise. Il a fait là une belle équipée.

Elliptiq., Il en a fait de belles, Il a fait de grandes fautes, de grandes sottises, de grandes extravagances. On dit à peu près dans le même sens, Il m'en a dit, il m'en a conté de belles.

C'est un beau prometteur, Il promet beaucoup, mais il ne tient pas ce qu'il a promis.

Il a le commandement beau, se dit D'un homme qui donne des ordres impossibles ou très-difficiles à exécuter; ou D'un homme qui n'a point d'autorité, et auquel on ne veut pas obéir.

Prov., Ce que vous me proposez est beau et bon, mais je n'en ferai rien, se dit À une personne dont on ne goûte pas les propositions, les conseils. On dit de même, Tout cela est bel et bon, mais l'argent vaut mieux.

Pop., Voilà un beau venez-y voir, se dit par mépris, et pour rabaisser une chose qu'on nous fait trop valoir.

Vous me la baillez belle, Vous voulez m'en faire accroire.

L'échapper belle, Éviter heureusement un péril dont on était menacé.

beau

BEAU se joint aussi à des termes de mépris et d'injure, comme pour en augmenter la force. C'est un beau fripon. Un beau coquin. Un beau maraud.

Il se joint pareillement à divers autres termes par une espèce de rédondance. Il s'en alla un beau matin, une belle nuit. Déchirer à belles dents. On l'a vendu à beaux deniers comptants. Il accepta ma proposition à belles baisemains. Crier comme un beau diable.

Coucher à la belle étoile, Coucher en plein air. Mourir de sa belle mort, De sa mort naturelle. Un beau jour, Un certain jour. Au beau milieu, Tout au milieu.

beau

BEAU se prend quelquefois substantivement. Quand on achète, il faut prendre du beau. Il y a du beau dans cet ouvrage. Je vous ai dit le beau de l'aventure; mais voici le laid.

Il se dit absolument, dans les Beaux-Arts et en Littérature, de Tout ce qui élève l'âme, en lui faisant éprouver un sentiment de plaisir mêlé d'un sentiment d'admiration. Avoir le goût, le sentiment, l'amour du beau. Essai, recherches sur le beau. Le souverain beau. Le beau idéal. Le vrai beau.

Une belle, Une femme qui a de la beauté, de l'agrément. Courtiser les belles. Aller de belle en belle. Il était aux pieds de sa belle, De sa maîtresse. On l'emploie quelquefois avec une sorte d'ironie. La belle ne se doutait guère du tour qu'on lui jouait. Ah! vous pensiez me tromper, la belle.

Aimer les belles, Avoir du penchant à la galanterie.

Fam., Faire le beau, faire la belle, Se rengorger, se pavaner, laisser voir qu'on se croit beau, belle. On dit de même quelquefois, Un beau, mais avec une sorte de dénigrement. Je me défie de tous ces beaux, ils sont communément sans mérite.

Belle-de-jour, belle-de-nuit, belle-d'un-jour, Plantes. Voyez ces mots à leur rang alphabétique.

beau

Beau, monosyllabum, adject. Est dit qui par formosité et deuë proportion de membres, lineaments et couleur de visage est aggreable à voir. Formosus, Pulcher, Speciosus, Combien qu'aucuns mal cognoissans en beauté, attribuent ceste epithete à toute personne qui a le visage aggreable à voir, ores qu'au reste du corps il n'y ait point de suite, comme si lon disoit un homme estre bien en ordre quand il porte un beau chapeau, estant mal vestu en tout le reste. Mais l'usage dudit epithete és autres animaux et choses inanimées, fait assez entendre qu'ils errent en cela. Car on ne dira pas un beau cheval, un beau chien, une belle espée, une belle maison, etc. Si ce n'est pour cause de la beauté, qui resulte de tous les membres du cheval ou du chien, et de toute la lame et gardes de l'espée, et de tout le pourpris de la maison. Ce mot vient du Latin Bellus, par la raison de la regle deduicte cy dessus au mot Aune, qui est le François és mots prins du Latin où la letre, L, est adherant en suyte à la voyelle E, change la dite lettre L, en U, et fait d'icelle voyelle, un diphthongue, comme de bellus, beau, de scabellum, escabeau de flagellum, fleau. Anciennement on disoit Bel, par Apocope du mot Latin, comme on fait encores, quand le substantif ensuyvant commence par voyele, comme bel homme, bel Enfant, là où on use de l'autre quand ledit substantif commence par consonante, comme beau cheval beau pere, beau fils.

Assez bel homme, Pulchellus.

Un bel homme et gratieux, Homo venerius, Bellus.

Est elle si belle qu'on dit? Estne vt fertur, forma? B. ex Teren.

Fort beau, Pulcher, Perdecorus.

Fort beau, et quasi fait pour estre regardé, Conspicuus forma.

Il estoit tant beau, Vultu adeo venusto erat.

Je prendray tout le plus beau et le meilleur, Vnum quicquid quod quidem erit bellissimum carpam.

Geste de corps beau à voir, Venustus corporis gestus.

Qui fait beau voir, Beau à voir, Decorus ab aspectu, Praeclarus ad aspectum.

Beau temps, Bona tempestas, Serena tempestas, Liquidissima caeli tempestas, Caelum serenum.

Beau pere, Socer.

Belle mere, Socrus.

Beau frere, ou frere du mari, Leuir.

¶ Beau est aucunesfois substantif, et signifie Beauté. Mon beau se perd. Ronsard.

Belle soeur, Glos.

beau


BEAU, BELLE, adj. [Bo, dout au singul. lon. au plur. Beaux, bèle; 1re è moy. 2° e muet.] 1°. Qui plaît aux yeux par la proportion des traits et la vivacité tempérée des couleurs. Beau visage, beaux yeux. Belle bouche. Beau comme le jour, belle femme, etc. = 2°. Il se dit aussi par raport aux seules proportions: belle tâille, belle jambe, belle statûe; et en parlant des animaux: beau cheval, belle jument, etc. = 3°. En général, ce qui est excellent et agréable. Beau jardin, belle avenuë, beau temps, belle voix, beau jour, belle nuit, etc.
   4°. BEAU, se dit figurément des chôses spirituelles et morales. "Un bel esprit, une belle âme, une belle imagination, de ce qui est glorieux et honête:
   Il est beau de mourir maître de l'Univers.
Il se dit à la place de grand, de favorable. "Voilà une belle occasion; il a fait un beau coup; il a eu une belle peur, etc.
   Rem. 1°. On dit, avec raison, que le beau passe le joli; et Boileau voulant faire dire une impertinence au Campagnard, lui fait dire:
   À~ mon gré, le Corneille est joli quelquefois.
   Il y a cette diférence entre ces deux mots, que le beau est grand, noble, régulier; le joli est fin, délicat, mignon. Le premier tend avec plus de force à la perfection, et doit être la règle du goût: le second, cherche les grâces avec plus de soin et dépend du goût. Le beau, fait plus d'éfet sur l'esprit; le joli, fait quelquefois plus d'impression sur le coeur. Le beau, est plus sérieux, et il ocupe; le joli, est plus gai et il divertit: c'est pourquoi on ne dit pas une jolie Tragédie; mais on peut dire une jolie Comédie. Quelqu'un a dit que les Anciens étaient beaux, et les Modernes jolis. Je ne sais s' il a bien rencontré; mais cela même est du nombre des jolies chôses, et non pas des belles chôses. GIR. synon.
   Le mot de beau se place fort bien à l'égard de toutes sortes de chôses, quand elle en méritent l'épithète: celui de joli ne convient guère à l'égard des chôses qui ne soufrent point de médiocrité. Telles sont la Peinture et la Poésie (l'Ab. Girard entendait sans doute la grande Poésie). On ne dit pas un joli poème, un joli tableau: ces sortes d'ouvrages sont beaux, ou ils sont mauvais. Id. ibid.
   Lorsque les épithètes de beau et de joli sont donées à l'homme, ils cessent d'être synonymes. Un bel homme est tout aûtre chôse qu'un joli homme. Le sens du premier tombe sur la figûre du corps et du visage. Le second, tombe sur l'humeur et la manière d'agir. Id. ibid. — On dit pourtant, en parlant de la figure, un bel homme, un joli homme, une belle femme, une jolie femme, avec la distinction établie au comencement de cette remarque.
   2°. Cet adjectif a deux masculins, beau et bel. On met celui-ci devant les noms substantifs qui comencent par une voyèle, et celui-là devant ceux qui comencent par une consone: bel homme, beau garçon. Cette règle n'a lieu que pour les noms substantifs; car on dit, beau à voir, et non par bel à voir. Vaug. On dit aussi, beau et bon, etc.
   3°. BEAU, se met toujours devant le nom qu'il modifie, jamais après; à moins qu'il ne soit suivi d'un autre adjectif, ou qu'il ne soit joint à quelque adverbe: on dit, un beau jour; mais on peut dire un jour beau~ et agréable; un jour fort beau, très-beau, moins beau que le précédent.
   BEAU, s. m. Le beau, l'honête et l'utile. Essai sur le Beau; Ouvrage très estimé du P. André, Jésuite. "Crébillon, dans Atrée, ne s'est pas sauvé de l'écueil du siècle: il a jeté de l'amour dans ce beau terrible. Le Chevalier des Sabl. "Il n'est ni beau, ni honête de faire.... Acad. Là, beau paraît adjectif. Dans faire le beau, la belle, il est substantif. "Il aime les belles; aller de belle en belle.
   BEAU, adv. Il a beau faire, il fait des éforts inutiles. "On a eu beau lui imposer silence.
   BEAU, entre dans plusieurs expressions du style familier. Il vous fait beau voir, faire, dire, etc. Vous avez mauvaise grâce de faire, de dire: "Il fait beau voir un Auteur (dramatique) se récrier contre les Acteurs, contre la cabale, contre le mauvais goût du Public. Marin. Doner beau à ses énemis, leur doner ocasion de nuire. Acad. On dit plus souvent, doner beau jeu à... Être en de beaux draps blancs, dans l'embarras. — L'échaper belle, courir un grand danger auquel on échape. — De plus belle, avec toujours plus de hardiesse, d'entêtement.
   On la trouve par-tout s'afichant de plus belle.
       Gresset.
"Nous nous sommes levées: le Monsieur nous a suivis de plus belle. Th. d'Educ.
   BEAU, est quelquefois employé comme une particule explétive: le beau premier; beaux petits Saints. "J'irai vous voir un beau matin; c. à. d. quelque matin.
   Un jour un coq détourna
   Une pierre qu'il dona
   Au beau premier Lapidaire.       La Fontaine.
  Le Chat et le Renard, comme beaux petits saints,
  S'en aloient en pélérinage. Id.
  TOUT BEAU! Interj. Doucement, arrêtez. N'alez pas plus loin. Il ne s'emploie qu'au figuré: "Tout beau! Revenez un peu à la volonté de Dieu, dont il ne faut jamais s'éloigner. SÉV.
   BIEN et BEAU, BEL et BEAU, adv. Il est populaire. Tout-à-fait; entièrement. "Il refusa bien et beau, ou bel et beau.

Synonymes et Contraires

beau

adjectif beau
1.  Se dit de paroles trompeuses.
Traductions

beau

(bo) + bel pluriel beaux (bo)

belle

(bɛl) pluriel belles
adjectif
1. très agréable à voir ou à entendre un bel homme une belle musique
2. réussi, satisfaisant un beau voyage un beau temps
3. grand, important une belle somme

beau


adverbe
1. le temps est très agréable
2. essayer sans résultat de faire qqch J'ai beau lui dire, il s'en moque.

beau

schön, hübsch, angenehm, gut, Beau, gut aussehendbeautiful, fine, handsome, fair, pretty, lovely, good-looking, niceknap, mooi, fraai, net, schoon, fijnחתיכי (ת), טוב מראה (ת), יפה (ת), נאה (ת), נאווה (ת), נווה (ת), יָפֶה, נָאֶה, נָאוֶה, נֶהַדָרdeftig, mooiجميل, جَمِيل, حَسَن, وَسِيمbellsmuk, skøn, pænωραίος, όμορφος, αίθριος, εξαίσιος, υπέροχος, γοητευτικός, εμφανίσιμοςbelabello, hermoso, apuesto, bien parecido, preciosokaunis, hyvännäköinen, komeagyönyörű, szépcantik, indah, permaifagur, fallegur, legurbello, carino, bel, attraenteformosus, pulcherpen, vakker, skjønn, flottpiękny, ładny, przystojnybelo, bonito, formoso, lindo, pulcrofrumosкрасивый, красный, привлекательныйvacker, skön, snygg, stilig-zurigüzel, yakışıklı漂亮, , 好看的, 美丽, 英俊的krásný, pohlednýlijep, zgodanハンサムな, 美しい, 美貌の아름다운, 잘 생긴สวยงาม, หน้าตาดี, หล่อđẹp, đẹp trai
nom masculin
ce qui est agréable à voir ou àentendre le culte du beau

beau

[bel] (devant un nom masculin commençant par une voyelle ou un h muet) [beaux] (mpl) [bo, bɛl]
adj
[+ maison, spectacle] → lovely, beautiful; [+ vacances] → lovely
un bel été → a lovely summer
une belle journée → a beautiful day, a lovely day
[femme] → beautiful; [homme] → handsome
C'est une belle femme → She is a beautiful woman.
un bel homme → a handsome man
C'est un beau garçon → He is a good-looking boy.
[temps] → fine, nice
si le temps est beau → if the weather's fine, if the weather's nice
il fait beau, il fait beau temps → the weather's fine
Il fait beau aujourd'hui → It's a nice day today.
[sentiment] → fine; [acte] → good
un beau geste (fig) → a fine gesture
(valeur intensive) un beau salaire → a very nice salary, a very good salary
un beau gâchis → a fine mess
un beau rhume → an awful cold
(autres locutions) le beau monde → high society
un beau parleur → a smooth talker
un beau jour → one day, one fine day
un beau matin → one morning, one fine morning
avoir beau jeu de
Il a beau jeu de protester → It's easy for him to protest.
bel et bien → well and truly (= vraiment) → really, really and truly
de plus belle → more than ever
avoir beau faire qch
J'ai beau essayer, je n'y arrive pas → No matter how hard I try, I just can't do it., However hard I try, I just can't do it.
pour les beaux yeux de qn (lit)for love of sb, for sb's sake
être promis à un bel avenir → to have a fine future ahead of one
Cette chanteuse d'à peine vingt ans semble promise à un bel avenir → This singer, barely twenty years old, appears to have a fine future ahead of her.
nf
(SPORT) (= rencontre décisive) → decider
(= évasion) se faire la belle → to do a bunk > belles
nfpl
en entendre de belles sur qn/qch → to hear a thing or two about sb/sth
en faire de belles → to do stupid things, to do some stupid things
en dire de belles → to say stupid things, to say some stupid things
nm
(= concept) le beau → beauty
avoir le sens du beau → to have an aesthetic sense
(autres locutions) le temps est au beau → the weather is set fair
le plus beau c'est que ... → the best of it is that ...
c'est du beau! → lovely! (ironique)
faire le beau [chien] → to sit up and beg