beauce

BEAUCE

(bô-s') s. f.
Campagne plate (inusité aujourd'hui ; écrit aussi beausse).
L'affection qu'il avait pour la chasse l'emporta un peu trop.... d'où vient qu'il fut étonné quand il se vit dans les beausses et les plaines de la Champagne, qui, étant dépouillées de bois et de forêts, ne nourrissent point de bêtes rousses [J. BOUDONNET, les Vies des évêques du Mans, p. 411, Paris, 1651]