beauté

beauté

n.f. [ du lat. bellus, joli ]
1. Qualité de ce qui est beau, conforme à un idéal esthétique : La beauté d'un paysage splendeur ; laideur
2. Qualité d'une personne belle : La beauté d'un visage charme, grâce, harmonie ; disgrâce, hideur séduction ; laideur
3. Caractère de ce qui est intellectuellement ou moralement digne d'admiration : Ce geste de solidarité est d'une grande beauté noblesse ; bassesse
En beauté,
d'une façon brillante : Terminer un discours en beauté très bien ; magnifiquement ; mal
Être en beauté,
paraître plus beau que d'habitude : Elle est très en beauté avec cette robe elle est à son avantage
Se faire, se refaire une beauté,
Fam. se maquiller et se coiffer ; rectifier son maquillage et sa coiffure.
Soins de beauté,
soins destinés à entretenir et à embellir le visage et le corps.
Une beauté,
une personne très belle.

beautés

n.f. pl.
Les choses belles : Les beautés de la Grèce les sites et les monuments

BEAUTÉ

(bô-té) s. f.
En général qualité de ce qui est beau. La beauté idéale.
Il appartient à l'esprit, c'est-à-dire à l'entendement, de juger de la beauté, parce que juger de la beauté, c'est juger de l'ordre, de la proportion et de la justesse [BOSSUET, Conn. I, 8]
Dans la solitude de Ste-Fare, où les épouses de Jésus-Christ faisaient revivre la beauté des anciens jours [ID., Anne de Gonz.]
En parlant des êtres animés. Un fils d'une rare beauté. Femme d'une très grande beauté. La beauté de ce cheval, de ce chien, de cet oiseau.
Combien de filles à qui une grande beauté n'a jamais servi qu'à leur faire espérer une grande fortune [LA BRUY., 3]
L'amour naît brusquement, sans autre réflexion, par tempérament ou par faiblesse : un trait de beauté nous fixe, nous détermine [ID., 4]
De plus secrets et de plus invincibles charmes que ceux de la beauté [ID., ib.]
Elle ne sera pas d'une beauté surprenante [SÉV., 5]
Ô beauté qui te fais adorer en tous lieux.... [CORN., Attila, III, 1]
Attraits, en parlant d'une femme.
Le beau feu qu'en leurs cœurs ses beautés ont fait naître [CORN., Cid, I, 1]
Mais au lieu d'offrir à ses beautés Un hymen et des vœux dignes d'être écoutés [RAC., Mithr. I, 1]
C'est faire à vos beautés un triste sacrifice [ID., ib. III, 5]
Une femme qui est belle.
Parmi tant de beautés qui briguèrent son choix [RAC., Brit. IV, 2]
Rome contre les rois de tout temps soulevée Dédaigne une beauté dans la pourpre élevée [ID., Bérén. III, 1]
Ciel ! quel nombreux essaim d'innocentes beautés.... [ID., Esth. I, 1]
C'est aux gens mal tournés, c'est aux amants vulgaires à brûler constamment pour des beautés sévères [MOL., Mis. III, 1]
Avec cette beauté que je t'avais donnée [CORN., Cinna, V, 3]
Ouvre-moi ton cœur, ô ma beauté ! cela fait tant de bien [CHATEAUB., Atala, 254]
Que la beauté vous charme et vous attire ; Dans ses bras coulez tous vos jours [BÉRANG., Mes chev.]
... ces jeunes beautés qu'elle effaçait encor Croyaient voir [en la fille de Pharaon] la fille de l'onde [V. HUGO, Odes, IV, 3]
Heureuse la beauté que le poëte adore ! [LAMART., Méd. I, 3]
En parlant des choses inanimées. La beauté de ces lieux. Beauté des couleurs. La beauté des pâturages de la Normandie. La beauté de la nature, d'un ciel étoilé. La beauté constante du temps pendant notre navigation.
Des allées qui font une beauté achevée [SÉV., 543]
Mes allées sont propres, et mon parc est en beauté [ID., 69]
En parlant des choses morales. La beauté morale. La beauté de la vertu.
De nos arts, de nos lois, la beauté les offense [VOLT., Orphel. I, 1]
Élevez, ô Seigneur, et mes pensées et ma voix ; que je puisse représenter à cette auguste audience l'incomparable beauté d'une âme que vous avez toujours habitée [BOSSUET, Marie-Thér.]
Par ironie.
.... je voudrais (m'en coûtât-il grand'chose) Pour la beauté du fait avoir perdu ma cause [MOL., Mis. I, 1]
En parlant des choses d'esprit ou d'imagination. La beauté des oraisons funèbres de Bossuet. Beautés oratoires. Beautés de l'éloquence. Lorsque dans un poëme les beautés prédominent.
Ses ouvrages, tout pleins d'affreuses vérités, Étincellent pourtant de sublimes beautés [BOILEAU, Art poét. ch. II]
Recueille-toi, ma lyre ! et ne sors du silence Que pour vaincre en beauté les plus beaux de mes vers [MILLEV., Élég, liv. II]
Il se peut aussi que les autres morceaux de ce Gluck ne soient pas de la même beauté [VOLT., Lettr. Mme du Deffant, 25 janv. 1775]
Beautés, au plur. Titre de certains livres composés de récits, de traits, de descriptions remarquables. Les beautés de l'histoire romaine.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Pour sa beltet dames lui sont amies [, Ch. de Rol. LXXV]
  • XIIe s.
    E la beauté des femmes se changea [, Machab. I, ch. 1]
    Toute beauté nous est amaneïe [préparée] [en paradis] [, Ronc. p. 174]
    Entre merci et biauté Sont pour moi desassemblé [la compassion et la beauté sont séparées], Quant en vous, dame, n'ait trouvé Merci.... [, Couci, IV]
    Une beauté m'est venue devant, Qui me semont et prie que je chant [chante] [, ib. V]
    Toute biautez qui sur autre resplent Est mise en lui [elle], qu'il n'i a que mesprendre [, ib.]
    Douce dame, d'orgueil vous defendez, Ne trahissez vos biens [qualités] ne vos biautez [, ib. XI]
    Car sa biautez me fait tant esbahir, Que je ne sai devant lui [elle] nul langage [, ib. XI]
    Dame, valeur, beauté et courtoisie [il y] A tant en vous qu'on n'i fait qu'amender [, ib. XX]
    Avec beauté vous est bonté donnée ; Si [je] me doi moult louer et cher tenir, Quant j'ai beauté et bonté enamée [VIDAME DE CHARTRES, Romancero, p. 115]
    Sage [elle] fu et courtoise, bele et bien entendanz ; Onc fame de biauté ne fut à li [elle] semblanz [, Sax. V]
    .... sa femme od sei mena : Li reis pur sa beauté li toli et roba [, Th. le mart. 65]
    Et cil depanent lor vestures, ki ne soi espargnent mie el deschirement de la deforienne [extérieure] bealteit [, Job, 446]
  • XIIIe s.
    N'ert [était] fame qui à ele de grant biauté s'afiere [, Berte, XI]
    D'une part se tient orgueilleuse, Por sa grant biauté merveilleuse [, la Rose, 6134]
    Biauté se puet trop poi garder ; Tantost a faite sa vesprée, Com les floretes en la prée [, ib. 8359]
  • XIVe s.
    C'est, dit li rois, semblance des seigneurs et des dames, Qui soubz un poure abit ont grant biauté des ames [, Girart de Rossillon, 2893]
  • XVe s.
    Et [Robert Salle] vous commence à escarmoucher et à faire place autour de lui, que c'estoit grand beauté de voir [FROISS., II, II, 114]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, biauté ; picard, biauté et bieuté ; wallon, baité, nom de la lune ; provenç. beltat, beutat ; espagn. beldad ; ital. beltà ; d'un mot latin qui ne se trouve pas dans nos textes, bellitatem, de bellus (voy. BEAU).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BEAUTÉ. Ajoutez : - REM. Faire beauté est une expression recherchée qu'on employait et dont le Sage se moque dans ce passage : Je veux par un seul trait te faire sentir la différence qu'il y a de la gentillesse de notre diction à la platitude de la leur ; ils diraient, par exemple, tout uniment : les intermèdes embellissent une comédie ; et nous, nous disons plus joliment : les intermèdes font beauté dans une comédie ; remarque bien ce font beauté ; en sens-tu tout le brillant, toute la délicatesse, tout le mignon ? Gil Blas, VII, 13.

beauté

BEAUTÉ. n. f. Qualité de ce qui est beau. Il se dit en général de Ce qui touche et charme les sens, l'esprit, l'âme, de ce qui est excellent en son genre. La beauté du ciel, de la terre, des fleurs, des eaux, des arbres. La beauté d'une ville, d'un édifice. La beauté d'un tableau, d'une statue. La beauté d'une étoffe. La beauté d'une couleur. La beauté d'une voix, d'un concert. La beauté d'un spectacle, d'une fête. La beauté du style, des pensées. La beauté d'un ouvrage, d'un poème. La beauté des sentiments. La beauté d'une découverte. C'est là ce qui en fait la beauté. Cela est de toute beauté.

Il se dit particulièrement, en parlant des personnes, d'un Ensemble de formes, de proportions et de couleurs qui plaît et qui fait naître l'admiration. La beauté du corps. La beauté du visage. La beauté de la taille, des formes. La beauté d'une femme. Une femme qui a soin de sa beauté, qui néglige sa beauté. La beauté se passe en peu de tempe. Sa beauté est parfaite, accomplie. Sa beauté est dans sa fleur, dans toute sa fleur. Sa beauté est fanée. Elle est d'une beauté ravissante, de la plus grande beauté. Elle a une beauté naturelle. Beauté artificielle. Beauté fade, journalière. Beauté animée. Beauté bien conservée. Entretenir sa beauté. Conserver, perdre sa beauté. Cette femme n'était pas en beauté hier au soir, Elle paraissait moins belle qu'à l'ordinaire.

Il se dit aussi des Animaux. La beauté d'un cheval, d'un lion, d'un oiseau.

Il se dit quelquefois d'une Belle personne. Une jeune beauté. Une beauté dédaigneuse. Une beauté fière. Une beauté célèbre. Toutes les beautés de la ville étaient à cette fête. On dit de même absolument La beauté, pour désigner les Belles femmes en général. Rendre hommage à la beauté. Le triomphe de la beauté. L'empire de la beauté.

Cette femme était la beauté du bal, Elle était la plus belle de toutes les femmes qui se trouvaient au bal.

C'est une beauté, se dit d'une Femme très belle.

Beauté grecque et Beauté romaine se disent des Femmes dont la beauté rappelle le caractère des têtes que l'on voit dans les statues et dans les médailles antiques de la Grèce et de Rome.

Beauté du diable. Voyez DIABLE.

BEAUTÉS, au pluriel, se dit de Plusieurs belles choses réunies dans un même lieu, de Plusieurs beaux détails qu'on remarque dans un même objet. On ne peut détailler toutes les beautés que cette ville renferme. Les beautés de la nature. Le style de cet écrivain a des beautés qu'il n'est pas donné à tout le monde de sentir. Les beautés de cet ouvrage en effacent, à mes yeux, les défauts.

beauté

Beauté, f. acut. subst. Est la formosité resultant des choses remarquées audit mot Beau, Pulchritudo, formositas, l'Italien dit aussi Belta, C'est en outre le nom d'un chasteau assis pres Paris lez le bois de Vincennes. Nicole Giles en la Chronique de Charles VII. parlant de la belle Agnes: et afin (dit-il) qu'elle eust aucun titre, le Roy luy donna sa vie durant la place et chastel de Beauté pres le bois de Vincennes, et lors on l'appela madamoiselle de Beauté.

La beauté d'une personne, Species.

Beauté d'un homme libre, Liberalis forma.

Beauté de femme, Venustas.

La beauté du jour, Hilaritas diei.

Beauté fort exquise, Forma expectanda.

Excellente beauté, Summa forma.

Merveilleuse beauté, Eximia pulchritudo.

Moyenne beauté, Forma stata et vxoria.

Beautez communes qu'on voit tous les jours, qui ne sont point singulieres, Formae quotidianae, Formae vulgares.

Une grande beauté, Luculenta forma.

Ceci est advenu de la grande beauté qui est en toy, Virtute formae id euenit.

Beauté singuliere, principalement de femme, Venus.

Estre en fleur d'aage et de beauté, Florere aetate et forma.

¶ Si tu la vois, tu diras qu'il n'en y aura point sa pareille en beauté, Primam dices, scio, si videris.

¶ Effacer et esteindre la beauté, Formam extinguere.

Oster la beauté de quelque chose, Deuenustare.

Sans aucune beauté, Squalide.

beauté


BEAUTÉ, s. f. [Boté; 1re dout. Dans le cours de la phrâse, elle est brève: si elle la termine, elle est longue: 2e é fer.] 1°. Juste proportion des parties du corps avec un agréable mélange des couleurs. Il se dit proprement des persones, et particulièrement du visage. La beauté d'une femme, la beauté du corps, de la tâille, du visage, etc. On ne dit point la beauté d'un homme, qu'en critiquant: "Il est amoureux de sa beauté.
= 2°. Beauté se dit de la persone même, en parlant des femmes. Cette fière beauté: "Toutes les beautés de la ville étaient à cette assemblée. = 3°. Il se dit figurément des chôses spirituelles et morales; la beauté de l'esprit, des sentiments est plus estimable que celle du corps; la beauté des pensées, de la vertu. On le dit quelquefois au pluriel, dans un sens indéfini. "Il y a des beautés de tous les temps et de toutes les Nations, comme il y a en a de moins générales, qui réussissent dans un siècle, et qui déplairoient dans un aûtre. Marin.
   Rem. Quoiqu'on dise, les beautés d' un ouvrage, on ne le dit pas d'un Auteur. On dira: les beautés de l'Éneïde; on ne dira pas, les beautés de Virgile. * "Si vous louez les beautés du plus grand Philosophe que la France ait produit (Descartes) vous êtes assez équitable pour en blâmer les défauts. Poulian.
   Faire beauté; Être une beauté dans les ouvrages d'esprit, est une expression assez nouvelle et assez à la mode; mais elle n'est pas encôre assez autorisée. "Ce sont de ces figûres hardies, admises en poésie, et qui y font beauté. Anon.
   4°. BEAUTÉ, se dit même des chôses matérielles, qui touchent agréablement les sens. La beauté du ciel, de la terre, des fleurs, des eaux, du temps, etc.
   5°. Avec le mot fait, il signifie singularité.
   Je voudrois, m'en coutà-t-il grand' chose,
   Pour la beauté du fait avoir perdu ma cause.       Mol.

Synonymes et Contraires

beauté

nom féminin beauté
1.  Qualité de ce qui est beau.
2.  Caractère admirable.
3.  Femme très belle.
belle, déesse -littéraire: vénus.
laideron -familier: guenon -populaire: boudin, cageot, mocheté, pochetée.
Traductions

beauté

beauty, beautiful woman, handsomeness, babeschoonheid, fraaiheid, knapheid, schone, stuk, schonevrouw, mooie vrouw, keurigheid, iets moois, schone vrouwהדר (ז), חמד (ז), יופי (ז), נוי (ז), צבי (ז), שופרא (ז), שפר (ז), נוֹי, הָדָר, חֶמֶד, יֹפִיskonebellesaskønhedSchönheit, etwas Schönes, Schöne, schöne Frauομορφιά, ομορφάδα, ωραιότητα, κάλλοςbelaĵo, beleco, belulinobellezafegurðbellezzapiękność, ślicznotkabeleza, coisa bela, mulher belaskönhetafet, güzellikкрасота, красавицаجَمالkrásakauneusljepota美しさ미인skjønnhetความงามvẻ đẹp美景красота (bote)
nom féminin
1. fait d'être agréable à voir, à entendre la beauté d'un paysage
2. femme très belle Cette enfant est déjà une vraie beauté.

beauté

[bote] nfbeauty
de toute beauté → beautiful
en beauté [terminer] → with a flourish, brilliantly
être en beauté
Marjolaine est en beauté ce soir → Marjolaine is looking beautiful tonight.