bedaine

bedaine

n.f. [ de l'anc. fr. boudine, nombril ]
Fam. Gros ventre : Il a pris de la bedaine
du ventre

bedaine

(bədɛn)
nom féminin
ventre arrondi avoir une grosse bedaine

BEDAINE

(be-dè-n') s. f.
Gros ventre, dans le parler familier.
Quand j'aurai fait le brave et qu'un fer pour ma peine M'aura d'un vilain coup transpercé la bedaine [MOL., Sganar. 17]
Veux-tu peindre le bon Silène Riant de voir sa tasse pleine D'un vin délicieux et frais ? Je t'offre en ces lieux ma bedaine Et d'un front serein tous les traits [LAFARE, Ode 7]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Deux besdaines d'airain pour servir à porter l'eaue des bains de madame la duchesse de Tourraine [DE LABORDE, Émaux, p. 162]
  • XVe s.
    Une bedanne d'or, couvert, et à une demie poingnie et au dessus ung bouton garni ront [DE LABORDE, ib.]
    Quant il [son pourpoint] lui couvroit la boudaine, Quelque philosophe ou artiste L'eust plainement pris pour la guaine Ou le fourreau d'un organiste [COQUILL., Droits nouveaux.]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon bodène. Origine incertaine. La forme boudaine paraît le rapprocher de l'ancien français boudin, boudine, qui veut dire nombril. D'autre part, bedaine signifiant un vase à grande panse, et bedaine à anse désignant certains projectiles qu'on lançait, au XVe siècle, avec des canons, (voy. Laborde) font songer à bedon, tambour. C'est à bedon (voy. ce mot) que Diez rattache bedaine.

bedaine

BEDAINE. n. f. Panse, gros ventre. Une grosse bedaine. Il est familier.

bedaine


BEDAINE, s. f. [Bedène, 1er et dern. e muet, 2e è moy. et bref.] Mot comique; grôs ventre, "grosse bedaine; remplir, farcir sa bedaine. Le Rich. Port. met bédaine. Ce doit être une faute d'impression, d'autant plus qu'il écrit bedon sans accent.

Synonymes et Contraires

bedaine

nom féminin bedaine
Familier. Gros ventre.
-familier: bedon, brioche, panse -populaire: bide, bidon, buffet.
Traductions

bedaine

paunch

bedaine

buikje, pens, buik

bedaine

Wampe

bedaine

pancia

bedaine

[bədɛn] nfpaunch