bégueule

(Mot repris de begueule)

bégueule

adj. et n. [ de bée gueule ]
Fam. Qui témoigne d'une pudibonderie excessive ou affectée : Il n'est pas bégueule du tout prude ; dévergondé, libertin

bégueule

(begœl)
adjectif
personne qui montre une fausse pudeur être un peu bégueule

BÉGUEULE

(bé-gheu-l') s. f.
Femme prude et dédaigneuse d'une façon mal plaisante.
Qu'est-ce que c'est donc que cette chanson-là ? - Mais, ma mère, c'est de la Belle-Arsène. - Votre belle Arsène était une bégueule [PICARD, la Petite ville, III, 4]
Fi des coquettes maniérées ! Fi des bégueules du grand ton ! [BÉRANG., Jeannette]
La liberté.... c'est une bégueule enivrée Qui, dans la rue ou le salon, Pour le moindre bout de galon, Va criant : à bas la livrée ! [ID., Refus.]
Faire la bégueule, affecter ridiculement la vertu et la modestie. Adjectivement. Que cette femme est bégueule ! Il se dit d'un homme en plaisantant.
Non, mon cher, je ne suis pas si bégueule ; je vous aime de tout mon cœur ; je travaille pour vous [VOLT., Correspond. dans LAVAUX]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le suppliant, soy voyant injurié sans cause, respondit à icelluy compagnon : que vaulx tu, bée gueulle ? [DU CANGE, beare.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bée, béante, part. passé du verbe béer ou bayer (voy. ce mot), et gueule (voy. ce mot) : mot à mot, qui tient la bouche ouverte, attitude qui exprime, il est vrai, l'étonnement, mais aussi la sottise, et, par suite, la bégueulerie.

bégueule

BÉGUEULE. n. f. Femme d'une pruderie exagérée et affectée. Ne plaisantez pas avec cette femme, c'est une bégueule.

On l'emploie adjectivement : il est alors des deux genres. Ce censeur est bien bégueule. Il est familier.

bégueule


BÉGUEULE, s. f. BÉGUINE, s. f. [Bé-gheu-le, Béghine: 1re é fer. dern. e muet.] Termes de mépris et injurieux; sur-tout le 1er. — On apèle Bégueule une femme sotte, ridicule, impertinente.
   Ou j'aurois une prude, au ton triste, excédant,
   Une bégueule enfin, qui seroit mon pédant.
   Ou, si, pour mon malheur, ma femme étoit jolie.
   Je serois le martyr de sa coqueterie.
       Le Méchant.
On le dit aussi d'une femme qui a doné dans la réforme, dans une dévotion austère.
   Lise a quité le rouge, et l'on se dit tout bâs,
   Quelle feroit bien mieux de quiter Licidas.
   On prétend qu'il n'est pas compris dans la réforme,
   Et qu'elle est seulement bégueule pour la forme.
       Ibid.
BÉGUINE se dit, dans le sérieux, de certaines Religieuses de Flandres. Dans le style plaisant et satirique, on le dit d'une fausse dévote.
   En débarquant auprès de la béguine,
   L'oiseau madré la conut à la mine.        Ververt.

Synonymes et Contraires

bégueule

adjectif bégueule
Familier. Qui montre de la pruderie.
Traductions

bégueule

zimperlich, prüde

bégueule

prude, prudish

bégueule

preuts, nuf, nuffig, zedig

bégueule

preuts

bégueule

pruda, prudulino

bégueule

álszemérmes

bégueule

[begœl] adjprudish
Simone n'est pas bégueule → Simone is no prude.