bercé, ée

BERCÉ, ÉE

(bèr-sé, sée) part. passé.
L'enfant bercé par sa nourrice. Fig. Bercé par de doux songes.
Tout dormait : vos amis, bercés par l'espérance, Bénissaient le sommeil et la paix de retour [M. J. CHÉN., Charles IX, V, 2]
Par l'espoir gaîment bercés, Dansez, chantez, dansez [BÉRANG., Orage.]
Dans mon réduit où l'on voit l'indigence Sans m'éveiller assise à mon chevet, Grâce aux amours bercé par l'espérance, D'un lit plus doux je rêve le duvet [ID., Le Dieu des bonnes gens.]