besace

besace

n.f. [ du lat. bis, deux fois, et saccus, sac ]
Long sac s'ouvrant en son milieu et dont les extrémités forment des poches : La besace se porte sur l'épaule.

besace

(bəzas)
nom féminin
long sac muni de deux poches emporter des provisions dans sa besace

BESACE

(be-za-s') s. f.
Bissac de mendiant.
Quels biens possédait Homère ? Une besace, un bâton [BÉRANG., Gueux.]
Oui, dit l'ange, et je te fis don Des trois besaces d'un vieux moine [ID., Ange gard.]
Fig. Être à la besace, être réduit à la besace, porter la besace, être réduit à la misère, ruiné. Mettre, réduire à la besace, ruiner. Être jaloux de quelque chose, comme un gueux de sa besace, y tenir beaucoup.
Le diable vous emporte par avancement d'hoirie, mademoiselle, si je ne suis plus amoureux de vous qu'un gueux ne l'est de sa besace [, Francion, liv. VI, p. 244]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. bisaza ; ital. bisaccia ; du lat. bisaccia, nomin. plur. de bisaccium d'après Diez.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BESACE. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
    Ne possedez or ne argent ne quelque pecune en voz ceinctures, ne besace pour la voye [, Matthieu X, 10, Nouv. Testament, éd. Lefebre d'Etaples, Paris, 1525]

besace

BESACE. n. f. Sac ouvert par le milieu et fermé par les deux bouts, en sorte qu'il forme deux poches. Il est synonyme de BISSAC, mais s'applique plus spécialement aux mendiants. Les moines mendiants portaient la besace. Il s'en est retourné la besace vide.

Prov. et fig., Être jaloux de quelque chose, comme un gueux de sa besace, Y être fort attaché, y tenir beaucoup.

besace

Besace, autrement Bissac. Tous deux sont composez de Bis et Saccus, et aussi un bissac n'est autre chose qu'un double sac, ou deux sacs s'entretenans, Mantica, Pera.

Qui porte la besace ou bissac, Manticarius, B.

Petite besace, Manticula.

besace


BESACE, s. f. [1re et 3e e muet, 2e brève.] Longue pièce de toile, cousûe en forme de sac, ouverte par le milieu, qu'on porte sur une épaule, dont un des bouts pend par devant et l'autre par derrière. — Figurément porter (ou être à) la besace, être pauvre. Réduire ou mettre à la besace, à la mendicité. Style familier.
   On dit, proverbialement, d'un homme qui a une grande atache à quelque chôse, qu'il en est jaloux comme un gueux de sa besace.

Traductions

besace

Bettelsack

besace

almozosako

besace

esmoleira

besace

[bəzas] nfbeggar's bag