besicles

BESICLES

(be-zi-kl') s. f. plur.
Lunettes à branches qui se fixent à la tête.
Parce que les besicles ont été enfin inventées, doit-on dire que Dieu a fait nos nez pour porter des lunettes ? [VOLT., Newt. III, 11]
Familièrement. Vous n'avez pas bien mis vos besicles, vous y voyez mal.
Il faut être sorcier pour le lire [ce manuscrit] ; j'espère pourtant en venir à bout, à grand renfort de besicles [P. L. COUR., I, 90]
Dans certains métiers, espèce de masques garnis d'yeux de verre.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Pour un vericle encerné en maniere de lunette, prisé XX francs, Compte du testament de la Royne Jehanne d'Évreux [DE LA BORDE, Émaux, p. 163]
    Deux bericles dont l'un a le manche de bois, Inventaire de Charles V [ID., ib.]
    Un bericle rond, plat, environné de corne noire [ID., ib.]
    Ung bezicle en une queue d'or [ID., ib.]
  • XVe s.
    Une douzaine de lunectes de besicles fines avec deux estuys [, Ducs de Bourgogne, n° 6805, dans LA BORDE, ib.]
  • XVIe s.
    Une bericle, garnie le manche d'argent et au dessus du dict manche ung petit lion douré, pour lyre sur ung livre, Inventaire de Marguerite d'Autriche, n° 225 [DE LABORDE, ib.]
    Besicle, que nous appelons autrement lunettes [PASQUIER, Recherches, dans LABORDE, ib.]
    Gens qui portent lunettes ou bericles, ne peuvent pas voir de si loing [SAINT-JULIEN, Meslanges dans LA BORDE, ib.]
    Au lieu de ce masque, on pourra pareillement user de besicles faites de corne, que l'on adaptera sur du cuir [PARÉ, XVII, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon bericle. La forme primitive, qui est bericle, écarte complétement l'étymologie de bis cyclus, double cercle, ou de bis oculus, double œil. Celle de bis circulus plaisait à Voiture, qui dit, Lett. 193 : " Je me réjouis de ce que vous tâchez de rencontrer aux étymologies ; vous avez quasi trouvé celle des besicles ; et cela n'est pas mal pour un commencement ; mais il vient de bini circuli. " Besicle est dit pour bericle, par un vice de prononciation des Parisiens qui substituaient volontiers des z aux r, substitution dont chaise pour chaire est un autre exemple. Bericle est une des formes anciennes pour beryl (voy. l'historique de ce mot), beryllus ayant été employé dans le moyen âge pour signifier lunette. Mais il faut reconnaître en trouvant vericle parmi les formes de notre mot, qu'il y a eu tendance à le confondre avec véricle (voy. ce mot).

besicles

BESICLES. n. f. pl. Lunettes à branches qui se fixent aux tempes. Mettre ses besicles. Avoir toujours des besicles sur le nez. Porter des besicles. Il a vieilli.
Traductions

besicles

משקפיים (ז״ר), מִשְׁקָפַיִם

besicles

Brille