besoche

BESOCHE

(be-zo-ch') s. f.
Sorte de pioche pour faire les trous destinés à la plantation des arbres.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    L'un des varlés du suppliant eust feru ledit Cayphas d'un cop de besog, jusques à grant efusion de sang.... [DU CANGE, besogium.]
    Le suppliant fery icellui Colin d'un hoieu ou besoiche entre deux espaules [ID., ib.]
    L'exposant getta contre ledit Mathe Aubereau sa besoche ou besche, de laquelle il avoit ouvré ès vignes la journée [ID., ib.]
  • XVe s.
    Icellui Raimont print ung besog sur son col [ID., ib.]
    Icellui Anthoine tenant en sa main ung vesoch, autrement trinque basson [ID., ib.]
    Ung harnois, dit besolz selon l'usaige du païs [Agennois], qui est ung harnois de fer invasible, très fort, à ung grant manche, et fait pour coupper les buissons [ID., ib.]
    Ung baston ferré, appellé besouch [ID., ib.]
    Bosoche, dont l'en provigne les vignes [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Peut-être une forme augmentative de besse, qui est une ancienne forme pour bêche.