besoin


Recherches associées à besoin: avoir besoin, besoin de

besoin

n.m. [ du frq. bisunnia ]
1. Insatisfaction née du sentiment que qqch d'indispensable nous manque ; nécessité d'y remédier qui en résulte : Un être vivant a besoin de manger, de boire et de dormir. Un besoin de savoir exigence désir, envie
2. Ce qui est nécessaire pour satisfaire un désir personnel, pour répondre à une nécessité sociale : Les séjours à la mer sont pour elle un besoin nécessité
Au besoin,
si nécessaire : Au besoin, nous dormirons sur place s'il le faut
Avoir besoin de (+ inf.), que (+ subj.),
sentir la nécessité de : J'ai besoin de savoir il faut que je sache
Avoir besoin de qqch,
en sentir l'utilité : Vous n'avez pas besoin de portable.
Être dans le besoin,
manquer d'argent : Venir en aide à ceux qui sont dans le besoin dans le dénuement, la misère
Si besoin est ou s'il en est besoin,
si cela est nécessaire : Si besoin est, je lui en toucherai un mot s'il le faut

besoins

n.m. pl.
1. Ce qui est nécessaire à la vie et que l'on obtient par l'argent : Subvenir aux besoins de qqn. Les besoins d'un pays en électricité.
2. Excréments ; déjections naturelles : Faire ses besoins uriner, déféquer
Pour les besoins de la cause,
dans le seul but de démontrer ce que l'on dit, de se justifier : Il a dû mentir pour les besoins de la cause.

BESOIN

(be-zoin) s. m.
Manque de, avec désir ou nécessité d'avoir. Le besoin de secours était pressant. Le besoin d'argent où il se trouvait. Ce que le besoin demande. Pour ou suivant le besoin. Les besoins publics. On apportait le blé à mesure des besoins de la consommation. Les besoins d'argent sur la place étaient grands. Le commerce n'apporta pas, en fait de blé, le sixième du besoin.
Presque tous les citoyens ont été persuadés que si le parlement s'était toujours borné à faire sentir au souverain, en connaissance de cause, les malheurs et les besoins du peuple.... [VOLT., Louis XIV, 30]
Le besoin de la cause, ce qu'il est nécessaire de dire à l'appui d'une cause. Avoir besoin de, manquer de, réclamer l'assistance. J'ai besoin de vous. Il avait besoin de le voir. J'ai besoin que vous lui parliez. Ce dont nous avons besoin.
J'ai besoin d'air et de marcher [SÉV., 297]
J'ai besoin d'un vengeur et non d'une maîtresse [RAC., Mithr. IV, 5]
J'ai, pour m'expliquer, besoin de sa présence [ID., Esth. II, 7]
Mon zèle n'a besoin que de votre silence [ID., Phèd. III, 3]
Prends soin d'elle, ma haine a besoin de sa vie [ID., Baj. IV, 5]
Ai-je besoin du sang des boucs et des génisses ? [ID., Athal. I, 1]
Laissez-moi ; j'ai besoin d'un peu de solitude [ID., Baj. III, 6]
J'en aurais bon besoin [ID., Plaid. I, 5]
Et vos peuples alors, ayant besoin d'un roi.... [CORN., Nicom. IV, 3]
Si j'ai besoin de vous de peur qu'on me contraigne, J'ai besoin que le roi, qu'elle-même me craigne [ID., Nicom. I, 1]
Mais le reste du monde, esclave de la crainte, A besoin qu'on l'opprime, et sert avec contrainte [VOLT., Alz. I, 1]
Il n'avait aucun besoin de fermer sa porte [FÉN., Tél. XI]
Avec assez, tant, etc. on mettait un de qu'aujourd'hui l'usage laisse volontiers de côté.
Hélas ! j'en ai assez de besoin [SÉV., 55]
Cet homme qui avait tant de besoin de tolérance pour lui [VOLT., Lett. Pezai, 5 janv. 1767]
On dirait aujourd'hui de préférence : j'en ai assez besoin ; qui avait tant besoin de tolérance pour lui. Avoir un vif désir, une extrême envie. Cette femme a besoin d'attirer sur elle tous les regards. En parlant des choses. Les pierres précieuses ont besoin d'être enchâssées. Cet arbre a besoin d'être arrosé. Cela n'a pas besoin d'être dit. Faire besoin, manquer, être nécessaire. Cela me fait besoin.
Quand nous faisons besoin, nous autres misérables, Nous sommes les chéris et les incomparables [MOL., l'Étour. I, 2]
Aussi bien nous fera-t-il ici besoin pour apprêter le souper [ID., l'Avare, III, 5]
S'il vous faisait besoin, mon bras est tout à vous [ID., le Dép. V, 3]
Votre oraison vous fera bon besoin [LA FONT., Orais.]
En physiologie, on donne le nom de besoin à cette sensation qui porte les animaux à certains actes indispensables pour l'entretien de la vie : tels sont les besoins de boire, de manger, etc. Besoin de nourriture et, simplement, besoin. Épuisé par le besoin. Besoin naturel ou, simplement, besoin, besoin que le corps éprouve de se débarrasser de la partie des aliments qu'il ne s'est pas assimilée. Faire ses besoins, satisfaire aux nécessités naturelles. Avoir peu de besoin, se dit de celui qui se restreint au strict nécessaire ou à peu près, et qui ne se crée au delà aucun besoin. On dit, dans un sens tout à fait semblable, n'avoir aucun besoin. Au sens moral, les besoins de l'âme, les sentiments qui portent l'âme à rechercher certaines satisfactions morales ou intellectuelles. Par extension.
Tout ce qui flatte devient un besoin dont vous ne pouvez plus vous passer [MASS., Car. Prospér.]
Indigence, dénûment. Être dans le besoin, dans un grand besoin. Tous les deux étaient tombés dans le besoin. Il est au-dessus du besoin.
Dieu laissa-t-il jamais ses enfants au besoin ? [RAC., Ath. II, 7]
Choses nécessaires à l'existence.
Je me procurerai tous mes besoins, et, pourvu que je les aie, je ne me soucierai point que les autres soient misérables [MONTESQ., Lett. pers. dans LAVEAUX]
Mme de Montespan travaillait pour les pauvres à des ouvrages bas et grossiers, comme des chemises et autres besoins semblables [SAINT-SIMON, 180, 155]
Exigence, conjoncture difficile, embarras.
En de si grands besoins [RAC., Mithridate, II, 1]
Quel important besoin Vous a fait devancer l'aurore de si loin ? [ID., Iphigénie, I, 1]
La mouche en ce commun besoin Se plaint qu'elle agit seule [LA FONT., Fab. VII, 9]
Ainsi donc au besoin ton courage s'abat [CORN., Cid, V, 1]
Mais que mon jugement, au besoin, m'abandonne [ID., Cinna, IV, 3]
Qu'est le feu de ton zèle au besoin devenu ? [MALH., I, 4]
Sans besoin, sans que la chose soit exigée, sans nécessité.
Mais porter dès l'abord les choses à l'extrême, Madame, et sans besoin faire des mécontents.... [CORN., Sert. IV, 2]
Au besoin, si la chose est exigée, en cas de nécessité.
Prenez ces cent écus ; gardez-les avec soin, Pour vous en servir au besoin [LA FONT., Fab. VIII, 2]
Dieu fait part, au besoin, de sa force infinie [CORN., Poly. II, 6]
Quelques-uns vous diront, au besoin, Quels dieux du haut en bas renversent les profanes [ID., Nicom. III, 2]
En un besoin, même sens.
Comment voulez-vous que je croie Qu'un hibou pût jamais emporter cette proie ? Mon fils, en un besoin, eût pris le chat-huant [LA FONT., Fab. IX, 1]
Impersonnellement. Il est de besoin, il est nécessaire.
Un peu plus plate ou plus voûtée, selon qu'il est de besoin [DESC., L'homme.]
Laissez-moi, j'aurai soin De vous encourager, s'il en est de besoin [MOL., Femmes sav. V, 2]
Mais qu'est-il de besoin de les aller choquer ? [RÉGNIER, Sat. XI]
Aujourd'hui on dit de préférence sans la préposition de, il est besoin. Il est besoin que je parte bientôt. Il est besoin de partir. Qu'est-il besoin de tant de paroles ? Qu'est-il besoin que nous allions à Paris ? Toutes les fois que besoin sera.
Peut-être que vous avez jugé qu'il était besoin que toute la rhétorique fût employée pour me persuader que vous ne m'aviez pas oublié [VOIT., Lett. 1]
Aimez-les et mourez, s'il est besoin, pour eux [CORN., Rod. V, 3]
Eh bien, s'il est besoin de répondre autre chose.... [CORN., Nicom. II, 3]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Si alcun jete les chatels [effets] fors de la nef senz busun.... [, Lois de Guill. 38]
    Car de ferir ai je si grant besoign [, Ch. de Rol. CIV]
    Chevauche, reis, bosuign [nous] avons d'aïe [, ib. CXXIV]
  • XIIe s.
    Ainc [onque] nel sona [le cor], se ne fust besoig granz [, Ronc. p. 84]
    Quì lui [à Dieu] faudra à cest besoin d'aïe [la croisade], Sachez que il lui faudra à greigneur [QUESNES, Romancero, p. 93]
    Quant Diex verra que ses besoins [de Quesnes] est grans, Il lui faudra, car il lui a failli [HUES D'OISI, ib. p. 103]
    Prouesse doit avoir le prix ; Car qui l'a, onc ne fera faille En nul besoing où il aille [LE CONTE DE BRETAGNE, ib. p. 161]
  • XIIIe s.
    Ains. avoient paor que quant ce vendroit au besoing, qu'il ne se tornassent vers Johannis [VILLEH., CLXI]
    Car jamais à si grant besoing ne secorroient nule terre [ID., CXLVII]
    Qu'à cest besoin [il] me veuille, s'il lui plait, conseiller [, Berte, XXXIX]
    Au besoing estes vous apensée et gentis [, ib. LXXV]
    Que vaut quanque tu estudies, Quant li sens au besoing te faut ? [, la Rose, 6811]
    Aucune foiz apele l'en droit, besoing ; si comme droit en aucune chose ou par lignage ou par affinité [, Liv. de just. 3]
    Compains, dit-il, tu as moult fole entencion, Qui cuides qu'il te doie aidier à cest beson [, Ch. d'Ant. I, 146]
    Au besoin que le roy a de chevaliers [JOINV., 261]
    Tel preudomme comme il estoit, devoit bien estre attendu à un tel besoing [JOINV., 215]
    Biau sire saint Jacque, que j'ai requis, aidiés moy et secourrez à ce besoing [ID., 226]
  • XIVe s.
    Ah ! sire de Berguettes, Dieux vous doint bonne vie ! Quel besoing vous amene en icelle partie ? [, Guesclin. 17132]
    Car il estoit amez grandement au païs, Et il n'est riens qui vaille au besoing bons amis [, ib. 19387]
  • XVe s.
    Si escripsit [le duc d'Anjou] devers messire Jean d'Armignac, que à ce besoin il ne lui voulsist faillir [FROISS., II, II, 1]
    Mais au besoing ils m'ont failli, Et m'ont laissié sans recouvrance [CH. D'ORL., Bal. 22]
    Et besoing luy en fut [COMM., I, 2]
    À qui on envoyoit de la maison du roy tout ce qu'il luy faisoit besoing [ID., IV, 10]
  • XVIe s.
    Ilz fuyrent et laissarent leur bon maistre on besoing [RAB., Garg. I, 39]
    Alors que descendismes ces degrez, nous furent bien besoing premierement noz jambes, secundement, nostre preclare lanterne [ID., Pant. V, 36]
    Armes jamais on besoing ne faillirent, quand bon cueur est associé de bon bras [ID., ib. V, 36]
    Il n'est point besoing que vous prenez la peine de venir encores, pour les raisons que je vous manderai [MARG., Lett. 153]
    La medecine a besoing que la fortune preste la main à ses operations [MONT., I, 30]
    Je ne veulx pas qu'on refuse aux charges qu'on prend, la sueur, et le sang au besoing [ID., IV, 152]
    Il feint, il ploye, il differe, selon le besoing des occasions [ID., IV, 153]
    Besoing fait la vieille trotter [H. EST., Précell. p. 178]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. besonh, bezonh ; anc. catal. bessonh ; ital. bisogno ; pays de Coire, basengs ; bas-latin, bisonium ; de soin (voy. ce mot), et d'une préposition be qui fait difficulté. Est-ce la préposition germanique bi (allemand moderne, bei) ? Mais alors comment se fait-il qu'un composé germanique (car soin est d'origine germanique) se trouve dans les langues romanes sans exister dans les langues allemandes ? Est-ce la préposition romane bes ou bis (voy. bes- préfixe), qui a un sens péjoratif ? Diez objecte le sens, puis l'orthographe ; le sens : mais pourquoi bes-soin, qui voudrait dire un mauvais soin, n'aurait-il pas pris le sens de gêne, et de là les significations successives ? l'orthographe : mais la double s, qui manque dans le français, dans le provençal et l'italien, se trouve dans l'ancien catalan. Les raisons pour bes, roman, semblent donc avoir du poids.

besoin

BESOIN. n. m. Privation de quelque chose qui est nécessaire. On lui a donné de l'argent, il en avait bien besoin. Avez-vous besoin de quelque chose? Je n'ai plus besoin de rien. Chacun connaît ses besoins. Confier, exposer à quelqu'un ses besoins. Subvenir, pourvoir à ses besoins, aux besoins de sa famille. Cela me fait besoin, bien besoin.

Il signifie aussi Indigence, dénuement. Il est dans le besoin, dans un pressant besoin. Il l'a assisté dans le besoin, dans son besoin.

Il se dit particulièrement du Manque de nourriture. Être épuisé de fatigue et de besoin.

Il se dit encore du Mouvement instinctif, du sentiment qui porte à rechercher ou à faire quelque chose. Les besoins du corps et de l'âme. Les besoins de la nature. C'est un besoin naturel. Se créer des besoins factices. Boire, manger sans besoin. Les désirs naissent du besoin. Des besoins impérieux. Sentir, éprouver des besoins. Prévenir tous les besoins d'une personne. Le besoin d'aimer, de connaître.

Besoin naturel, ou simplement Besoin, se dit aussi particulièrement des Besoins du corps qui résultent de la digestion Faire ses besoins. Il est trivial.

Il se dit, par extension, de la Chose même qui est l'objet du besoin. L'exercice, le bon air sont un besoin pour la santé. Le tabac est devenu pour lui un besoin.

Avoir besoin de, avoir besoin que, se dit de Ce qui est ou de Ce que l'on croit nécessaire, utile, convenable. Cet homme a besoin de repos, a un extrême besoin de se reposer. Avoir besoin de dormir, de manger, de marcher, etc. Il a toujours besoin d'un guide. Vous pouvez vous retirer, je n'ai plus besoin de vous. Je ne puis vous prêter le livre que vous me demandez, j'en ai besoin. Ce jeune homme a besoin, aurait besoin, grand besoin d'être surveillé. Il n'a pas besoin qu'on lui dise deux fois la même chose. Ce plancher s'affaisse, il a besoin d'une poutre neuve. Ces plantes ont besoin d'eau, ont besoin d'être arrosées.

Avoir besoin de, suivi d'un infinitif, signifie aussi Être dans l'obligation, dans la nécessité de... J'ai besoin d'aller à tel endroit. J'ai besoin d'être de retour à la fin du mois. Je n'ai pas besoin de vous dire que cela doit rester secret entre nous. Il signifie quelquefois Avoir une envie extrême, un désir immodéré de... Il faut avoir bien besoin de faire parler de soi pour... Cette femme a besoin d'attirer sur elle tous les regards.

Impersonnellement, Qu'est-il besoin de... Qu'est-il besoin que... Qu'est-il nécessaire de... Qu'est-il nécessaire que... Hors de l'interrogation, il ne se dit guère qu'avec la négation. Il n'est pas besoin de... Il n'est pas besoin que...

AU BESOIN, loc. adv. Lorsque le besoin se fait sentir. Cela servira au besoin. Au besoin nous pourrons nous servir de cela. Dans cet emploi, il a souvent le sens de Faute de mieux. Cela peut suffire, au besoin.

besoin


BESOIN, s. m. [Be-zoein, 1re e muet, 2e douteûse.] Indigence, nécessité, manque de quelque chôse dont on a afaire. Grand besoin, extrême besoin. Être dans le besoin.
   Il régit de devant les noms et les verbes. J'ai besoin de cet argent. Qu'est-il besoin d'en parler davantage?
   Au besoin, adv. Cela servira au besoin. On conaît les amis au besoin.
   BESOIN, a beaucoup de raport avec pauvreté, indigence, disette, nécessité. Voici leurs diférences. Pauvreté, est une situation de fortune oposée à celle des richesses, dans laquelle on est privé des commodités de la vie; l'indigence, enchérit sur la pauvreté: on y manque des chôses nécessaires. La disette, est un manque de vivres. Le besoin et la nécessité, ont moins de raport à l'état habituel, que les trois mots précédens; mais ils en ont davantage au secours qu'on attend; avec cette diférence encore entr'eux deux, que le besoin semble moins pressant que la nécessité.
   Rem. 1°. Avoir besoin, se dit sans article, même quand il est modifié par des adverbes de comparaison: je n'ai pas besoin; j'ai plus besoin de cela que vous, et non pas plus de besoin. "Les productions de la terre, les plus délicates, celles qui ont le plus besoin d'être défendûes contre la gelée. Linguet.
   2°. Il semble inutile d'avertir qu'avoir besoin, régit l'ablatif (la prép. de). Cependant, en certaines Provinces, on lui fait régir l'accusatif. * On dit, ce que vous aurez besoin, pour, ce dont vous aurez besoin. "La Supérieure pourvoira la malade de ce qu'elle aura besoin, pour ce dont elle aura besoin. Et dans les Lettres Édifiantes, au sujet du Saint Chrême: "Ils distribuent aux Évêques ce qu'ils en ont besoin pour leurs Diocèses. "Vous vous mettez trop en peine du fournissement de ce qu'il aura besoin. Lettre de Jansénius à Saint Cyran. — Les étrangers font aussi souvent cette faûte; ils doivent y faire attention.
   3°. On dit, à toute heûre; on ne dit pas à tous besoins, comme l'a dit un Biographe du siècle passé. "* On le consultoit (Saint Bernard) à toute heûre et à tous besoins. Vie de St. Felix de Valois.
   4°. Faire besoin; cela me fait besoin, pour j'ai besoin de cela, est un vrai gasconisme.
   5°. Il est besoin de, il est besoin que, ne se disent qu'en interrogation, ou avec la négative. Qu'est-il besoin d'excûse, où il n'y a pas de faûte, ou, il n'est pas besoin d'excûse, etc. Qu'est-il besoin, ou, il n'est pas besoin que vous vous en méliez. * L'Ab. de Houteville dit, parlant de la Religion: "Il est besoin que sa source soit divine. Il falait dire: "Il est nécessaire que, etc.

Synonymes et Contraires

besoin

nom masculin besoin
1.  Nécessité impérieuse.
appétence, aspiration, désir, envie, exigence, soif -littéraire: appétit, faim.
2.  État de pauvreté.
dénuement, gêne, impécuniosité, indigence, misère, pénurie -populaire: débine, dèche, mouise, purée -vieux: pouillerie.
Traductions

besoin

need, requirement, wantהזדקקות (נ), היזקקות (נ), הכרחיות (נ), הצטרכות (נ), הצרכה (נ), חיוניות (נ), מצרך (ז), נצרכות (נ), צורך (ז), צריכה (נ), תצרוכת (נ), חִיּוּנִיּוּת, צְרִיכָה, צֹרֶךְ, הִזְדַּקְּקוּת, הִזָּקְקוּת, הֶכְרֵחִיּוּת, תִּצְרֹכֶת, הִצְטָרְכוּתbehoefte, gebrek, nood, armoedeesigenza, desiderio, bisognoحَاجَةٌpotřebabehovBedürfnisανάγκηnecesidadtarvepotreba必要요구behovpotrzebanecessidadeнеобходимый элементbehovความต้องการihtiyaçnhu cầu需求需要 (bəzwɛ̃)
nom masculin
1. ce qui est nécessaire ou ce dont on a envie avoir besoin de manger avoir besoin d'argent
2. manquer d'argent

besoin

[bəzwɛ̃]
nm
(= nécessité) → need
le besoin d'argent → the need for money
le besoin de gloire → the need for glory
avoir besoin de qch → to need sth
avoir besoin de faire qch → to need to do sth
J'ai besoin d'argent → I need some money.
J'ai besoin d'y réfléchir → I need to think about it.
il n'y a pas besoin de faire → there is no need to do
au besoin, si besoin est → if need be
(= pauvreté) le besoin → need, want
dans le besoin → in need
une famille dans le besoin → a needy family besoins
nmpl
besoins naturels → nature's needs
faire ses besoins → to relieve o.s.
pour les besoins de la cause → for the purpose in hand