biaiser

(Mot repris de biaisa)

biaiser

v.i.
1. User de moyens détournés : Inutile de biaiser avec elle louvoyer, tergiverser
2. Être, aller en biais : La porte biaise un peu.
v.t.
Biaiser les résultats,
les fausser.

biaiser

(bjeze)
verbe intransitif
1. employer des ruses, des détours Sois franc, ne biaise pas avec elle.
2.
aller de travers Le tissu biaise à cet endroit.

biaiser


Participe passé: biaisé
Gérondif: biaisant

Indicatif présent
je biaise
tu biaises
il/elle biaise
nous biaisons
vous biaisez
ils/elles biaisent
Passé simple
je biaisai
tu biaisas
il/elle biaisa
nous biaisâmes
vous biaisâtes
ils/elles biaisèrent
Imparfait
je biaisais
tu biaisais
il/elle biaisait
nous biaisions
vous biaisiez
ils/elles biaisaient
Futur
je biaiserai
tu biaiseras
il/elle biaisera
nous biaiserons
vous biaiserez
ils/elles biaiseront
Conditionnel présent
je biaiserais
tu biaiserais
il/elle biaiserait
nous biaiserions
vous biaiseriez
ils/elles biaiseraient
Subjonctif imparfait
je biaisasse
tu biaisasses
il/elle biaisât
nous biaisassions
vous biaisassiez
ils/elles biaisassent
Subjonctif présent
je biaise
tu biaises
il/elle biaise
nous biaisions
vous biaisiez
ils/elles biaisent
Impératif
biaise (tu)
biaisons (nous)
biaisez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais biaisé
tu avais biaisé
il/elle avait biaisé
nous avions biaisé
vous aviez biaisé
ils/elles avaient biaisé
Futur antérieur
j'aurai biaisé
tu auras biaisé
il/elle aura biaisé
nous aurons biaisé
vous aurez biaisé
ils/elles auront biaisé
Passé composé
j'ai biaisé
tu as biaisé
il/elle a biaisé
nous avons biaisé
vous avez biaisé
ils/elles ont biaisé
Conditionnel passé
j'aurais biaisé
tu aurais biaisé
il/elle aurait biaisé
nous aurions biaisé
vous auriez biaisé
ils/elles auraient biaisé
Passé antérieur
j'eus biaisé
tu eus biaisé
il/elle eut biaisé
nous eûmes biaisé
vous eûtes biaisé
ils/elles eurent biaisé
Subjonctif passé
j'aie biaisé
tu aies biaisé
il/elle ait biaisé
nous ayons biaisé
vous ayez biaisé
ils/elles aient biaisé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse biaisé
tu eusses biaisé
il/elle eût biaisé
nous eussions biaisé
vous eussiez biaisé
ils/elles eussent biaisé

BIAISER

(bi-ê-zé) v. n.
Être de biais, aller de biais, en parlant des choses. Ce mur biaise. Aller de biais, en parlant des personnes.
S'il trouve une barrière de front, il biaise naturellement, et va à droite et à gauche [LA BRUY., 6]
Fig. User de finesse, de subterfuge.
Nous ne pouvons souffrir qu'on biaise sur les principes de la religion [BOSSUET, Relat.]
Quand on a mal dit, on biaise, on dissimule [ID., Préf.]
Ils biaisent sur beaucoup d'articles, ils mentent sur d'autres [ID., Var. 11]
Mélanchthon biaisait avec lui sur ce sujet [ID., Var. 6]
Il me paraît indigne de l'Assemblée de biaiser sur une question de l'importance de celle qui nous occupe [MIRAB., Collect. t. II, p. 133]
User de tempérament, de ménagement. Il est des circonstances où l'on doit savoir biaiser. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Les mines se tournent souvent en biaisant et sont estroictes, et courts bastons y sont necessaires [JUVÉNAL DES URSINS, Charles VI, 1420]
    Et estoient ces pieux plantés en biaisant, les pointes tournées devers nos gens [, Bouciq. I, chap. 24]
  • XVIe s.
    Timagoras juroit que, pour presser ou biaiser son œil, il n'avoit jamais apperçu doubler la lumiere de la chandelle [MONT., II, 361]
    Epaminondas tira toute son armée en biaisant sur le costé gauche [AMYOT, Pélop. 40]
    Biaizant la rondeur de ce grand univers [REMI BELLEAU, t. I, f° 207, dans RAYNOUARD, Lexique.]
    Biaisant ceste mer, cherche un port asseuré [DU BARTAS, p. 233, dans RAYNOUARD, ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Biais ; provenç. biaisar.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BIAISER. Ajoutez : - REM. Biaiser s'est dit, dans le XVIIe siècle, au sens de se rapprocher de.
    Cette pensée, dont la hardiesse biaisait à mon humeur [CYRANO DE BERGERAC, Hist. comique des États et empires de la lune, Paris, 1855, p. 98]

biaiser

BIAISER. v. intr. Être de biais, aller de biais. Ce chemin, ce mur biaise.

Au figuré il signifie User de finesses, employer des moyens détournés. Je vous engage à lui parler franchement; ce n'est pas un homme avec qui il faille biaiser, aller en biaisant.

Il signifie aussi Prendre quelque tempérament dans une affaire; alors il se dit en bonne part et suppose de l'adresse et de la prudence. Il est des circonstances où l'on doit savoir biaiser, où il faut aller en biaisant. Il est familier dans cette acception.

biaiser


BIAISER, v. n. [Biè-zé; 1re è moy. 2e é fer.] Devant l'e muet, ai est long: Il biaise, il biaisera.] Au propre, il se dit des chôses. Être de biais: Ce chemin biaise. — Au figuré, il se dit des persones: 1°. Se servir de mauvaises finesses, n'aler pas droit, ne pas agir sincèrement. "Il ne faut pas biaiser avec lui. = 2°. Prendre quelque tempérament dans une afaire. Alors il se prend en bone part. "Quand on se trouve entre deux extrémités fâcheuses, il y a de l'adresse à savoir biaiser. Acad.
   Rem. Danet est le seul qui fasse biaiser act. "J'ai un peu biaisé la pensée de l'Auteur, pour l'ajuster à notre Langue. Ce verbe ne se dit point en ce sens, et de cette manière.

Synonymes et Contraires

biaiser

Traductions

biaiser

shuffle, slant

biaiser

[bjeze] vi (fig) → to sidestep the issue