billage

BILLAGE

(bi-lla-j', ll mouillées) s. m.
Pilotage à la descente d'un cours d'eau, à l'endroit des ponts.
Le service du pilotage [sur la haute Seine] consistait dans le chablage et le billage des bateaux aux ponts ci-dessus indiqués ; le chablage, c'est-à-dire le pilotage à la remonte, a pu être complétement supprimé, sauf à Valvin.... quant au billage, c'est-à-dire au pilotage à la descente, il a dû être maintenu encore [E. GRANGEZ, Voies navigables de France, p. 646]