billevesée

(Mot repris de billevesées)

billevesée

n.f. [ de l'anc. fr. vesé, ventru ]
Litt. (Surtout au pl.) Propos vides de sens ou futiles ; fariboles, sornettes : Dire des billevesées baliverne, fadaise

BILLEVESÉE

(bi-le-ve-zée) s. f.
Discours frivole, idées chimériques, vaines occupations.
Il traite de billevesées tout ce que nous croyons [MOL., Fest. I, 2]
Je n'ai parlé de ces sublimes billevesées que pour faire savoir les opinions de Newton [VOLT., Lett. vers, 80]
Je suis accablé de tant de riens, si surchargé de billevesées [ID., Lett. d'Argental, 1er mai 1761]
Toutes les billevesées de la métaphysique ne valent pas un argument ad hominem [DIDER., Pens. phil. 17]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ayez en reverence le cerveau caseiforme, qui vous paist de ces belles bille-vezées [RAB., Prol. du 1er livre.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lamonnoye, au mot bourguignon vezai, dit : " Veze est une espèce de musette ; de là gros vezé, pour un gros homme ; veze, pleine de vent, dans RABELAIS, IV, 43. " Leduchat tire billevesée de bille, boule, et vesée, soufflée. Il est certain que vesée est ici l'équivalent de vessie ; mais bille paraît une altération de belle : belle vessie, chose de vent, chose de rien. Cela se voit par ce vers du XIIIe siècle :
    Car Mahomes ne vaut une belle vessie, [, Roman du chevalier du Cygne, dans SCHWEIGHAÜSER, De la Négation, p. 81]

billevesée

BILLEVESÉE. n. f. Discours frivole, conte vain et ridicule. Il ne nous a entretenus que de billevesées. C'est un donneur de billevesées. Tout ce qu'il dit n'est que billevesée.

Il se dit aussi des Idées creuses, des idées chimériques. Cet homme fait imprimer toutes les billevesées qui lui passent par la tête. Il est familier dans les deux sens.

Synonymes et Contraires

billevesée

nom féminin billevesée
Propos vide de sens.
baliverne, calembredaine, chimère, fadaise, niaiserie, sornette, sottise -familier: amusette, boniment, faribole, fichaise -populaire: foutaise.