binet

BINET1

(bi-nè) s. m.
Petit morceau de laiton ayant une queue qu'on met dans la bobèche du chandelier, et, au milieu, une pointe de fer où l'on fiche le bout de chandelle qui reste à brûler. Faire binet, attacher sur le bord d'un chandelier un petit bout de chandelle pour le brûler.
Elle [Mme Cornuel] disoit que Sanguin, le médecin, faisoit binet de M. le duc d'Elbœuf, parce qu'il le faisoit vivre par miracle après son apoplexie [TALL. DES RÉAUX, Histor. t. IX, p. 56]
Fig. Faire binet, user de son reste.

ÉTYMOLOGIE

  • Ainsi dit probablement parce qu'on bine, c'est-à-dire double la bobèche du chandelier en plaçant dessus une autre bobèche, ou parce qu'on double ou allonge la chandelle.

BINET2

(binè) s. m.
Voy. BINOT.

binet

BINET. s. m. Petit ustensile qui est ordinairement en forme de bobèche, avec une pointe ou un godet au milieu, et qu'on met dans le chandelier pour brûler la chandelle ou la bougie jusqu'au bout. Acheter un binet. Voyez BRÛLE-TOUT.

Faire binet, Mettre un bout de chandelle ou de bougie par épargne sur un binet, ou sur le haut d'un chandelier, pour les brûler jusqu'à la fin.

binet


BINET, s. m. [Binè, 2e è moy.] Petit instrument d'argent ou de fer blanc, qu'on met dans un chandelier, pour brûler une bougie ou une chandelle jusqu' au bout. Faire binet, exprime cette opération économique.