bitarde ou bistarde

BITARDE ou BISTARDE

(bi-tar-d' ou bi-star-d') s. f.
Outarde.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Grues et gantes et hairons, Pertris, bistardes et plongons [, Fl. et Bl. 1681]
  • XVe s.
    Trompettes, clerons et bannieres, Souffres, salepestres, poussieres, Bastons bescus comme bistardes, Guet et garnison sur frontieres [COQUILLART, Le blason des armes et des dames.]

ÉTYMOLOGIE

  • Portug. betarda, par aphérèse pour abetarda. L'aphérèse, par connexion avec les langues romanes méridionales, n'est point sans exemple, et a passé, en quelques cas rares, dans la langue d'oïl ou français (voy. OUTARDE).