blanc-bec

blanc-bec

n.m. (blancs-becs).
Fam., péjor. Jeune homme sans expérience et prétentieux ; novice.

BLANC-BEC

(blan-bèk) s. m.
Terme très familier qui désigne un jeune homme sans expérience.
Il est bien honteux qu'une trentaine de blanc-becs aient l'impertinence de vous aller faire la guerre [VOLT., Lett. à Cath. 95]

REMARQUE

  • Voltaire a écrit des blanc-becs ; Laveaux veut qu'on écrive des blanc-bec, la pluralité ne tombant ni sur blanc ni sur bec, attendu que la locution veut dire des gens à blanc-bec ; d'autres grammairiens écrivent blancs-becs. C'est cette dernière orthographe qu'il est préférable de suivre comme la plus simple ; car on peut prendre figurément blanc-bec pour celui qui porte le blanc bec.

ÉTYMOLOGIE

  • Blanc, bec ; locution tirée de l'oiseau qui a encore le bec blanc et qui est inexpérimenté.

blanc-bec

BLANC-BEC. n. m. Jeune homme qui n'a pas encore de barbe. Il est familier. Il désigne figurément un Jeune homme sans expérience et trop sûr de soi. Des blancs-becs. Voyez-moi ce blanc-bec qui veut en remontrer à de vieux routiers.

blanc-bec


BLANC-BEC, s. m. [Blanbèk, 1re lon. 2e è moy.] Terme de mépris. Jeune homme sans expérience. "Ce n'est qu'un blanc-bec.

Traductions

blanc-bec

שמנדריק (ז)

blanc-bec

Grünschnabel

blanc-bec

greenhorn, callow youth, Johnny Raw

blanc-bec

flavbekulo

blanc-bec

pipiolo

blanc-bec

märkäkorva

blanc-bec

zöldfülű

blanc-bec

pivello, poppante

blanc-bec

melkmuil, vlasbaard

blanc-bec

[blancs-becs] (pl) [blɑ̃bɛk] nmgreenhorn
blanc cassé nmoff-white
blanc cassis nmkir