blasphème

(Mot repris de blaspheme)

blasphème

n.m. [ mot gr. signif. « parole impie » ]
Parole, discours qui insulte Dieu, la religion ou ce qui est considéré comme sacré et respectable : Proférer un blasphème.

BLASPHÈME1

(bla-sfê-m') s. m.
Paroles qui outragent la Divinité, la religion. Dire, proférer des blasphèmes.
Il vomit des blasphèmes contre le Très Haut [BOSSUET, Hist. II, 5]
Si par son repentir, favorable à soi-même, De sa voix sacrilége il purge le blasphème [ROTR., St-Gen. V, 6]
Une femme.... peut-on la nommer sans blasphème ? [RAC., Athal. II, 2]
Par exagération, propos qui outrage. C'est un blasphème de parler de lui comme vous faites. Il disait qu'on n'avait jamais proféré un si grand blasphème contre l'amitié.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Il ne dit mie blafeme el saint Espirit, et por ceu a-il conceut misericorde [ST BERN., 558]
  • XIVe s.
    Pour diffamer l'estat d'icellui suppliant et donner blaspheme deshonnorable [DU CANGE, blasphemare.]
  • XVIe s.
    De peur qu'ils ne tresbuchent en blaspheme irremissible [CALV., Instit. 782]
    Blasphemes enormes [ID., ib. 783]
    Oh ! l'ay je dit ? helas ! l'ay je songé, Ou si pour vray j'ay dit blaspheme telle [LA BOËTIE, 446]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. BLASPHÉMER ; provenç. blaspheme.

BLASPHÈME2

(bla-sfê-m') s. m.
S'est dit quelquefois pour blasphémateur.
De Volgesie enfin, cette aimable héritière.... Qui m'a vu renverser, sacrilége et blasphème, L'image du soleil qu'elle adore elle-même [PEYRAUD DE BEAUSSOL, Arsacides, III, 3]
Inusité.

blasphème

BLASPHÈME. n. m. Parole qui outrage la Divinité ou qui insulte à la religion. Blasphème horrible, exécrable. Proférer un blasphème. Dire un blasphème.

Il signifie quelquefois, par exagération familière, Discours ou propos injuste, déplacé. On ne peut médire de cet homme-là sans faire un blasphème, sans blasphème. De telles critiques sont des blasphèmes.

blaspheme

Blaspheme, Blasphemia, Sacrilegum maledictum, Probrosum in Deum diuosque maledictum, voyez Blasfeme.

blasphème


BLASPHèME, s. m. BLASPHÉMER, v. act. [Blasfème, blasfémé; 2e è moy. au 1er, dont la 3e e muet; é fer. au 2d, dont la 3e est aussi un é fer.] Le blasphème est une parole, ou un discours tenu contre Dieu, et contre les chôses sacrées. Blasphémer, c'est proférer un blasphème, des blasphèmes: Blasphémer le Saint Nom de Dieu. — Il est aussi neutre: "Vous blasphémez. On ne saurait dire cela sans blasphémer. = Régit-il les verbes? Non pas ordinairement. Massillon dit: "Chaque Nation et chaque âge a vu des esprits noirs et superbes, dire non-seulement dans leur coeur et en secret, mais oser blasphémer tout haut, qu'il n'y a point de Dieu.

Synonymes et Contraires

blasphème

nom masculin blasphème
Parole outrageante.
juron -littéraire: impiété, imprécation -vieux: jurement.
Traductions

blasphème

חילול השם (ז), חירוף (ז), נאצה (נ), קללת השם (נ), חִלּוּל הַשֵּׁם, נְאָצָהBlasphemieblaspheme, blasphemybespottelsebestemmia褻瀆Rouháníblasfemi신성 모독hädelse (blasfɛm)
nom masculin
parole qui insulte une religion

blasphème

[blasfɛm] nmblasphemy