blessure

blessure

n.f.
1. Contusion, plaie produite par un choc, un coup, un objet : Elle s'est fait une petite blessure au doigt avec un marteau.
2. Souffrance morale : Les joueurs ressentirent une blessure à l'annonce de leur disqualification affliction, peine humiliation, offense

BLESSURE

(blè-su-r') s. f.
Plaie faite par un instrument tranchant ou contondant. Il mourut de ses blessures.
Il lui fait dans le flanc une large blessure [RAC., Phèd. V, 6]
Fig. Atteinte morale.
....Il est des blessures Dont un cœur généreux peut rarement guérir ; La cicatrice en reste.... [VOLT., Tanc. V, 3]
Rouvrir une blessure, en séparer les lèvres déjà agglutinées. Au figuré, rouvrir la blessure, renouveler les douleurs morales.
Vos regards vont rouvrir mes blessures [RAC., Andr. II, 2]
Il va percer mon cœur et rouvrir ma blessure [VOLT., Alz. III, 3]

SYNONYME

  • BLESSURE, PLAIE. La blessure est une lésion qui vient par une cause extérieure, par un coup, par une contusion ; la plaie est plus générale et peut venir même par des causes intérieures. Un ulcère est une plaie et n'est pas une blessure. Un chirurgien, qui ouvre un abcès, qui enlève une tumeur, fait une plaie et non pas une blessure.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    En tel cas ma bleceure me doit escuser [BEAUMANOIR, LXIX, 19]
    Qui sane [guérit] les atriblez et lie les bleceures [, Psautier, f° 176]
  • XIVe s.
    Et comment que li fers tranchans En soit, devers les fins amans Si n'est mie li cops mortels ; Ainsois le tesmoigne pour tel Que nulz n'en voit la blesseüre [MACHAULT, p. 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Blesser. Au XIIIe et au XIVe s., blesseure était de quatre syllabes ; et au XVIe, où l'on écrivait encore blesseure, Bèze remarque que ceux qui parlent bien disent blessure.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • BLESSURE. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    Car plaie ne sursaneüre [cicatrice] N'out el cors, ne ne blesceüre [WACE, St Nicholas, V. 1112]

blessure

BLESSURE. n. f. Plaie ou fracture produite par un coup ou un choc. Grande blessure. Petite blessure. Blessure profonde, dangereuse, mortelle. Recevoir une blessure. Guérir une blessure. Mourir d'une blessure. Ses blessures se sont rouvertes. On le dit plus communément des Coups qui entament les chairs. Il n'a pas reçu de blessure, il a seulement une contusion.

Il se dit figurément, en parlant des Atteintes à l'honneur, à la réputation, à l'amour-propre. Les blessures faites à l'honneur, à l'amour- propre sont plus sensibles que les autres. Rouvrir une blessure, Renouveler le souvenir d'une injure, d'une douleur passée.

Il se dit aussi figurément des Peines morales que font éprouver certaines passions violentes. L'envie fait au coeur de ceux qui l'éprouvent de profondes blessures.

blessure

Blessure, Laesio, Vulneratio.

Blessure faite en la peau par eschauffement et par long chemin és pieds ou entre les cuisses, Intertrigo.

Qui n'a nul mal ne blessure, Illaesus.

blessûre


BLESSûRE, s. f. [Blè-sûre; 1re è moy. 2e lon.] Plaie: impression que fait un coup qui entame ou qui meurtrit les chairs. Blessûre profonde, dangereûse, mortelle; guérir une blessûre; mourir d'une blessûre, etc. — Figurément, il se dit de ce qui offense l'honeur: Quelle blessûre vous avez faite à ma réputation; et de l'impression que les passions font sur les âmes.
   L'amour fait dans les coeurs de profondes blessures.

Synonymes et Contraires

blessure

nom féminin blessure
1.  Lésion du corps.
2.  Atteinte morale profonde.
Traductions

blessure

Verletzung, Wunde, Verwundungwound, injury, lesionverwonding, wond, blessure, kwetsuur, krenking, kwetsing, zeerהיפצעות (נ), חבלה (נ), פציעה (נ), פצע (ז), חַבָּלָה, פֶּצַעwondferidarána, zraněnísår, skadevundoherida, lesiónlukasárferita, ferimento, squarcio, lesioneferida, ferimento, chaga, lesãosår, skadaτραύμα, πληγήإِصَابَةٌ, جُرْحhaava, vammaozljeda, rana傷, 怪我부상, 상처sår, skaderanaрана, травмаความบาดเจ็บ, บาดแผลyaravết thương伤害, 创伤вреда損傷 (blesyʀ)
nom féminin
1. plaie une blessure grave
2. douleur morale une blessure d'amour-propre

blessure

[blesyʀ] nf [accidenté] (après une chute, un choc)injury (= coupure, perforation occasionnée par une arme) [soldat] → wound