bloc

(Mot repris de blocs)

bloc

n.m. [ néerl. bloc, tronc d'arbre abattu ]
1. Masse compacte et pesante : Sculpter un bloc de glace.
2. Ensemble de feuilles collées les unes aux autres et facilement détachables ; bloc-notes : Le bloc d'ordonnances du médecin.
3. Groupement de partis, d'États qui ont des intérêts communs : Le bloc formé par ces trois partis a remporté les élections coalition
4. Arg. Prison ; salle de police : Passer une nuit au bloc.
À bloc,
à fond : Serrer une vis à bloc.
Bloc opératoire,
ensemble des installations servant aux opérations chirurgicales.
En bloc,
en totalité, sans faire le détail : Nier en bloc.
Faire bloc,
s'unir étroitement : Les ouvriers ont fait bloc contre leur patron.

BLOC

(blok ; le c ne se prononce que quand le mot est isolé : voyez ce bloc, dites blok, mais : un bloc de marbre, dites : un blo de marbre ; on prononce encore le c quand bloc est suivi d'une voyelle ou d'une h non aspirée : un bloc énorme, dites : un blo-k énorme ; cependant plusieurs prononcent en toute occasion le c et disent : un blok de marbre. Au pluriel, les règles sont variables : des blo de marbre ou des blok de marbre, suivant la prononciation que l'on suit au singulier ; quant à l's, on dira, encore selon la prononciation que l'on suit : des blo-z énormes, ou des blo-k énormes, ou même, suivant quelques-uns, des blo-kz énormes) s. m.
Morceau considérable d'une substance pesante, de pierre, de fer, etc. Un bloc de granit.
Un bloc de marbre était si beau Qu'un statuaire en fit l'emplette : Qu'en fera, dit-il, mon ciseau ? Sera-t-il dieu, table ou cuvette ? [LA FONT., Fabl. IX, 6]
Pour un roi tout-puissant, que sont, Héliodore, Ces blocs déifiés, ces métaux qu'on adore ? [GUIRAUD, Machab. I, 1]
Semblable au bloc divin d'où sortit Galatée [LAMART., Socr. 371]
Tout fragment de roche dont la grosseur est supérieure à celle de la tête. Fig.
Et dans l'informe bloc des sombres multitudes La pensée en rêvant sculpte des nations [V. HUGO, Voix, 1]
Bloc de plomb, billot dont les graveurs se servent pour fixer leur travail. Bas d'une enclume de grosse forge. Mandrin en bois du ciseleur. Billot de bois sur lequel le raffineur de sucre frappe les formes pour détacher le pain. Presse à l'usage du tabletier. Terme de pêche. Billot de bois portant un ciseau acéré sur lequel on coupe le fil de fer des hameçons. Terme de fauconnerie. Perche recouverte de drap, sur laquelle on met l'oiseau de proie. Assemblage de bois à charnières employé dans les colonies pour infliger une punition aux esclaves.
Amas de diverses choses, et surtout, tas de certaines sortes de marchandises. Faites un bloc de tous ces livres.
En bloc, en gros, ensemble. Le prix a été fixé en bloc. Acheter en bloc. En bloc et en tâche, se dit de plusieurs travaux qu'on donne ensemble à exécuter. Passer un marché avec un entrepreneur en bloc et en tâche.
À bloc, en termes de marine, se dit d'une moufle, quand les poulies dont elle est composée sont rapprochées au point de rendre tout mouvement impossible.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et fu apareilliés uns varlès, une grans hache en sa main et un blokiel [petit bloc, petite pièce de bois] en l'autre [, Chr. de Rains, 109]
  • XIVe s.
    L'en lui doit mettre [à l'épervier] en la ferme ou cuvier un petit bloc de trois dois de hault [, Ménagier, III, 2]
    Quant l'esprevier commence à soy perchier sur icelluy bloc [, ib.]
  • XVIe s.
    Si nous voulons conferer toute la vie de l'un en bloc à toute la vie de l'autre [AMYOT, Cat. et Arist. comp. 1]
    L'un faisant valoir l'autre, estant necessaire au blot du jardinage, d'estre accommodés des deux ensemble [O. DE SERRES, 507]
    Je voyois nonchalamment la mort, quant je la voyois universellement comme fin de la vie ; je la gourmande en bloc ; par le menu elle me pille ; l'attouchement d'une main cogneue, une consolation commune me desconsole et m'attendrit [MONT., III, 301]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. blô ; de l'anc. haut-allem. bloc, bloch ; allemand moderne, Block. Comparez aussi le gaélique bloc ou bluic, un bloc.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    BLOC. Ajoutez :
    Planche de bois, sur laquelle se fait l'impression, pour les tissus, [, Magasin pittoresque, 1858, p. 174]
    Terme de papeterie. Paquet de feuillets, disposé comme les calendriers éphémérides dont on détache chaque jour une feuille. Bloc pour notes de bureau.
  • Il y a des blocs d'aquarellistes, feuilles préparées en bloc et qu'on détache une à une après s'en être servi.
  • En termes militaires, mettre au bloc, mettre à la consigne, mettre en prison.

    HISTORIQUE

    • XIVe s. Ajoutez :
      Pour un blot d'estain [CAFFIAUX, la Cloche des ouvriers, p. 12]

bloc

BLOC. n. m. Masse, gros morceau d'une matière pesante et dure, telle que la pierre, le marbre, le fer non encore travaillés. Un bloc de marbre. Un bloc de bois, de fer, de plomb.

En termes de Géologie, Blocs erratiques. Voyez ERRATIQUE.

Par extension, en termes d'Arts, Bloc d'échantillon, Bloc qui a été taillé avant d'être transporté à pied d'oeuvre pour une construction.

Bloc de plomb se dit, dans une acception particulière, du Billot de plomb sur lequel les graveurs posent et arrêtent les ouvrages qu'ils veulent graver.

Bloc de raffineur, Masse de bois d'où l'on détache la forme du pain de sucre.

En termes de Papeterie, Bloc-notes et Bloc de correspondance, Feuillets de papier de même format légèrement collés ensemble sur un seul côté, de manière que l'on puisse les détacher facilement un à un pour prendre des notes ou écrire des lettres.

Il signifie figurément Amas, assemblage de diverses choses, et principalement de plusieurs marchandises. Faire un bloc de diverses marchandises.

EN BLOC, loc. adv. En gros, en totalité, Acheter en bloc toutes les marchandises d'un fonds de commerce.

Fig., Prendre en bloc, Accepter sans entrer dans la discussion des détails.

bloc

BLOC. n. m. Action de bloquer, de rendre immobile. Il se dit spécialement, en termes de jeu de Billard, de l'Action d'immobiliser la bille de son adversaire en l'appuyant contre une bande. On dit aussi BLOCAGE.

Fig. et pop., Mettre au bloc, Mettre en prison un soldat, un marin qui a commis quelque faute.

À BLOC, loc. adv., se dit, en termes de Marine, de Tout ce qui est hissé le plus possible; du Pavillon quand il touche la tête du mât; des Amarres quand les poulies se touchent.

Il se dit aussi, en termes d'Arts, quand les organes d'un mécanisme sont mis dans l'impossibilité de faire aucun mouvement. Fermer à bloc. Serrer à bloc.

bloc

Bloc, C'est un amas de plusieurs marchandises, qu'on achepte tout à un tas sans les apprecier par le menu, ainsi dit-on, en bloc, Summatim.

bloc


BLOC, s. m. Amâs, assemblage de diverses chôses, particulièrement de marchandises. Faire un bloc de; acheter, vendre en bloc. — Bloc de marbre; grôs morceau de marbre, qui n'est point encôre taillé.
   EN BLOC, adv. Sans compter, et à la boule vûe. — Doit-on dire, faire marché en bloc et en tas, ou en bloc et en tâche. Plusieurs, dit La Touche, préfèrent la première expression. Cependant, il n' y a que la seconde qui se trouve dans le Dict. de l'Acad. Il me semble, ajoute-t-il, que bloc, signifiant tas et total, en bloc et en tas, doit être la véritable expression.

Synonymes et Contraires

bloc

nom masculin bloc
Traductions

bloc

Block, Klotz, Masse, Blockade, Blockstrecke, Fliegendreck, Bauklotzblock, pad, lump, mass, bloc, boulder, chunk, unit, slabblok, massa, bajes, bak, bunker, coalitie, gebied [economisch], schrijfblokבלוק (ז), גוש (ז), מקשה (נ), עשת (ז), רגב (ז), בְּלוֹק, מִקְשָׁה, גּוּשׁblok, massabloc, massablok, massebloko, masobloque, masamassa, lohkoblokk, tömbblocco, massacaudex, codexblok, bryłabloco, conjunto, massa, peçablock, klossblokεμπόδιο, στερεό τεμάχιοكُتْلَةblokblok덩어리klossблокชิ้นหรือของหรือวัสดุที่เป็นของแข็งkhốiблок (blɔk)
nom masculin
1. gros morceau de qqch un bloc de marbre
2. ensemble de feuilles de papier écrire sur un bloc
3. complètement serré à bloc
4. dans son ensemble rejeter qqch en bloc
5. s'unir faire bloc contre qqn

bloc

[blɔk] nm
[pierre] → block
[données] (INFORMATIQUE)block
(de papier à lettres)pad
un bloc de papier à lettres → a pad of writing paper
(= ensemble) → group, block
en bloc [rejeter, nier, condamner] → out of hand, outright; [adopter] → wholesale
nier tout en bloc → to deny everything outright
faire bloc → to unite
(aussi bloc opératoire) → operating block, theatre block (Grande-Bretagne)
passer au bloc (= se faire opérer) → to go under the knife
(autres locutions) à bloc, serré à bloc → tightened right down
gonflé à bloc [pneus] → fully inflated (fig) (= plein de confiance) → pumped-up, full of confidence