bobo

(Mot repris de bobos)

1. bobo

n.m. [ onomat. ] (Surtout dans le langage enfantin)
Douleur ou blessure légères : Il a bobo au doigt mal

2. bobo

n. [ de bo[urgeois] et bo[hème] ]
Fam. Personne d'une couche sociale aisée qui affiche un air de simplicité et d'authenticité et cultive l'anticonformisme.
adj.
Fam. Des bobos : Les quartiers bobos.

bobo

(bobo)
nom masculin
blessure très légère Il s'est fait un bobo.

BOBO

(bo-bo) s. m.
Mot du langage enfantin. Petit mal, mal léger.
Dieu ! que la médecine est belle ! Jugez-en par deux aperçus : Les bobos sont au-dessous d'elle, Et les maux graves au-dessus [PONS, (de Verdun), Contes et Poésies diverses, p. 86]
....Force gens qui se disent malades Dès qu'un bobo cause au roi des douleurs [BÉRANG., Belges.]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Quant n'ont assez fait dodo Ces petits enfanchonnès, Ils portent soubz leurs bonnès Visaiges pleins de bobo [CH. D'ORL., Chanson.]

ÉTYMOLOGIE

  • Mot enfantin.

bobo

BOBO. n. m. Dans le langage des enfants, Toute sorte de douleur, et spécialement une Douleur légère, un petit mal. On lui a fait bobo, du bobo. Avoir un petit bobo. Ce sera vite guéri : ce n'est qu'un bobo.

bobo


BOBO, s. m. Mot pris du langage des enfans, qui se dit de quelque mal léger. "On lui a fait, ou il s' est fait bobo, un petit, un grand bobo.

Traductions

bobo

bua

bobo

bobo

bobo

Bobo

bobo

Bobo

bobo

보보

bobo

Bobo

bobo

[bobo]
nm (langage enfantin, humoristique)
Maman! Bobo! → Mummy! I've hurt myself!
les petits bobos → little scratches
avoir bobo
le toutou a bobo à la patte → the doggie's hurt its paw
se faire bobo, se faire un bobo → to hurt o.s.
nm/f inv (= bourgeois bohême) → boho >, bohemian
le look bobo → the boho look